Tous les textes des 3R

Actualités

Ovins à viande | Santé animale

Transmission expérimentale de la tremblante du mouton à des souris transgéniques ovinisées : franchissement de la barrière d’espèce et mise au point d’outils de caractérisation de l’agent infectieux.

J.L. VILOTTE (1), S. SOULIER (1), R. ESSALMANI (1), M.G. STINNAKRE (1), L. LEPOURRY (1), J. COSTA DA SILVA (1), N. BESNARD (1), D. VAIMAN (1), S. PETIT (2) , S. RAKOTOBE (2), MF.. MADELAINE (2), A.. LE DUR (2), D. VILETTE (2), H. LAUDE (2)

(1) INRA, Laboratoire de Génétique biochimique et de Cytogénétique, 78352 Jouy-en-Josas Cedex

(2) INRA, Unitk de Virologie et Immunologie Moléculaire, 78352, Jouy-en-Josas Cedex

RESUME

Nous avons entrepris d’exprimer l’allèle PrP ovin V136/R154/Q171, à partir de trois constructions distinctes, dans des souris. Cet allèle est connu pour conférer la plus grande sensibilité à la tremblante. Plusieurs lignées de souris transgéniques exprimant ce gène dans leur tissu nerveux central ont été obtenues. La transmission primaire à partir de deux isolats d’origine distincte mais provenant de moutons homozygotes VRQ, a révélé que ces souris présentent une susceptibilité nettement accrue comparativement à des souris conventionnelles. Une différence notable, notamment du temps d’incubation, à été observé entre les deux isolats. Ces souris constituent donc non seulement un outil de détection de I’agent infectieux mais également un nouveau modèle expérimental pour l’étude de la tremblante du mouton et en particulier de la diversité biologique des souches présentes sur le terrain.

Ovins à viande | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière