Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins laitiers | Reproduction

Relation entre l’équilibre métabolique et la production d’embryon après un traitement de superovulation chez le bovin laitier.

Y. CHORFI (1), A. LANEVSCHI (2), R. DUPRAS (3), V. GIRARD (1), A. TREMBLAY (1)

(1)Département de biomédecine Faculté de Médecine Vétérinaire, 3200 Sicotte, Saint-Hyacinthe, Québec, Canada J2S 2M2

(2) Département de pathologie et microbiologie Faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal.

(3)Clinique Vétérinaire Dupras.

INTRODUCTION

Chez le bovin laitier, l’amélioration génétique a conduit à une augmentation de la production laitière mais celle-ci a été associée à une baisse des performances de la reproduction (Wall et al., 2003). La mortalité embryonnaire, qui est une des causes de l’échec de la reproduction chez les vaches, peut être liée à l’alimentation durant la période de la conception (Dunne et al., 2000). Les analyses sanguines des animaux sont utilisées de routine pour diagnostiquer des problèmes métaboliques dans les troupeaux laitiers (Van Saun et Wustenberg 1997). Cependant, le rapport entre la nutrition et la reproduction est complexe et la réponse au changement de la ration montre souvent des résultats variables et parfois contradictoires (Boland et Lonergan 2003). Cette étude a été conçue pour vérifier le rapport entre divers paramètres biochimiques et le nombre d’embryons transférables (NET) chez des vaches laitières après une superovulation.

Bovins laitiers | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière