Tous les textes des 3R

Génétique

Génétique | Mammites | Ovins laitiers | Santé animale

Effet de la sélection pour l’amélioration de la résistance aux mammites basée sur les comptages de cellules somatiques : premiers résultats d’une sélection divergente de brebis laitières.

R. RUPP (1), G. FOUCRAS (2), S. DION (1), M.C. HYGONENQ (2), M.R. AUREL (1), E. FOULON (2), D. BERGONIER (2)

(1) INRA, Station d’Amélioration Génétique des Animaux, 31326 Castanet-Tolosan, France

(2) UMR INRA/ENVT1225, Interaction Hôte - Agent Pathogène, 31076 Toulouse, BP87614, France

RESUME

Ce papier présente les premiers résultats d’un projet qui vise à étudier les conséquences de la sélection basée sur les comptages de cellules somatiques (CCS) pour l’amélioration de la résistance aux mammites chez les ruminants laitiers. Cette étude s’appuie sur la production de lignées divergentes de brebis (espèce modèle) sur la base des index CCS de leurs parents. Deux groupes de 7 béliers d’insémination artificielle d’index CCS extrêmes (estimé avec précision dans la population) ont permis la production de deux groupes de brebis (n 2*40) au domaine expérimental INRA de La Fage. La production laitière et les numérations cellulaires de ces brebis ont été mesurées au cours de leur première lactation. Leur statut sanitaire a été évalué au travers de l’analyse bactériologique du lait, de l’enregistrement des événements sanitaires et de l’examen clinique des mamelles. Des mammites cliniques (n=5) n’ont été observées que dans la lignée CCS+. La présence d’abcès mammaires a été nettement plus fréquente dans la lignée CCS+ (28 cas) que dans la ligne CCS- (1 cas). Le risque d’infection instantanée a été 3 fois supérieur dans la lignée CCS+ que dans la lignée CCS-. Cette différence a été particulièrement marquée à la mise bas. Les infections chez les brebis de la lignée CCS+ ont été plus durables, alors que les brebis de la lignée CCS- ont montré une meilleure capacité à éliminer les infections. En outre, les numérations cellulaires ont été plus faibles dans les échantillons infectés de ces dernières. Ces premiers résultats suggèrent une bonne efficacité d’une sélection basée sur les CCS pour l’amélioration de la résistance aux infections intramammaires d’étiologie variable. Ce projet fait l’objet d’investigations complémentaires.

Génétique | Mammites | Ovins laitiers | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière