Tous les textes des 3R

Economie, PAC, conditionnalités

Bovins laitiers | Economie | Travail

Rémunération du travail en élevage laitier : variabilité et facteurs explicatifs.

C. PERROT (1), J.-L. REUILLON (2), T. CHARROIN (3)

(1) Institut de l’Elevage, département Economie, 149 rue de Bercy 75 595 Paris Cedex 12

(2) Institut de l’Elevage, département Actions Régionales, 9 allée Pierre de Fermat 63170 Aubière

(3) Institut de l’Elevage, département Actions Régionales, BP50 42272 Saint Priest en Jarez Cedex

RESUME

Depuis le milieu des années 1990, le revenu/UTA non salariée dans les exploitations laitières ne progresse plus, en moyenne, malgré une augmentation continue de la productivité du travail liée à l’agrandissement des exploitations et à la restructuration laitière. Cette stagnation du revenu moyen masque en réalité une forte variabilité entre exploitations et la persistance de revenus faibles ou élevés d’une année sur l’autre pour une même exploitation. Un échantillon constant 2000-2001-2002 de 1776 exploitations laitières du RICA a été analysé pour identifier des groupes d’exploitations présentant les mêmes niveaux et facteurs limitants du revenu disponible par UTAF. Parmi les 23% d’exploitations dégageant un revenu positif mais inférieur au SMIC net : 38% sont limités par leur dimension ou leur productivité du travail, 35% par leur efficacité économique et la maîtrise des charges, 28% par leur niveau actuel d’endettement. La comparaison des exploitations laitières spécialisées du RICA et des Réseaux d’élevage (fermes de référence) montre que l’essentiel des différences d’efficacité s’explique par des dépenses plus élevées en intrants (aliments concentrés et engrais notamment).

Bovins laitiers | Economie | Travail

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière