Tous les textes des 3R

Biodiversité

Biodiversité | Prairies | Ruminants (général)

La localisation géographique a un effet majeur sur la faune et la flore des prairies permanentes en Europe

LÜSCHER G. (1,2), CHOISIS J.P. (3), JEANNERET P. (1), SCHNEIDER M.K. (1), HECTOR A. (2,4), ARNDORFER M. (5), BALÁZS K. (6), BÁLDI A. (7), BAILEY D. (1), DENNIS P. (8), EITER S. (9), ELEK Z. (10), FJELLSTAD W. (9), GILLINGHAM P.K. (8, 11), KAINZ M. (12), KOVÁCS-HOSTYÁNSZKI A. (7), HÜLSBERGEN K.J. (12), PAOLETTI M.G. (13), PAPAJA-HÜLSBERGEN S. (12), SARTHOU J.P. (14), SIEBRECHT N. (12), WOLFRUM S. (12), HERZOG F. (1)

(1) Agroscope, Institute for Sustainability Sciences ISS, Zurich, CH-8046

(2) Institute of Evolutionary Biology & Environmental Sciences, University of Zurich, Zurich, CH-8057

(3) INRA, UMR 1201 DYNAFOR, Castanet-Tolosan, F-31326

(4) Department of Plant Sciences, University of Oxford, Oxford, UK OX1 3RB

(5) University of Natural Resources and Life Sciences Vienna, Vienna, A-1180

(6) Institute of Environmental and Landscape Management, MKK, SzentIstvan University, Pater K. u.1, Gödöllö, H-2100

(7) MTA ÖK Lendület Ecosystem Services Research Group, Alkotmány u. 2-4, Vácrátót, H-2163

(8) Institute of Biological, Environmental and Rural Sciences, Penglais Campus, Aberystwyth University, UK SY23 3DD

(9) Norwegian Institute of Bioeconomy Research, Ås, NO-1431

(10) MTA-ELTE-MTM Ecology Research Group, Eötvös Loránd University, Pázmány Pétersétány 1C, Budapest, H-1117

(11) Faculty of Science and Technology, Bournemouth Poole, UK BH12 5BB

(12) Technische Universität München, Liesel-Beckmann-Straße 2, Freising, D-85354

(13) Department of Biology, Padova University, via U. Bassi 58/b, Padova, I-35121

(14) INPT-ENSAT, INRA, UMR 1248 AGIR, Castanet-Tolosan, F-31326

RESUME

Abeilles sauvages, araignées, vers de terre et plantes contribuent fortement à la biodiversité des prairies permanentes et offrent de nombreux services à l’agriculture : pollinisation, régulation des ravageurs, maintien de la qualité de sols, etc. Nous avons évalué les effets de la localisation géographique, des pratiques et du paysage sur ces 4 taxons, à partir d’un échantillon de 357 prairies dans 88 exploitations et 6 régions d’Europe, afin de disposer d’une diversité de situations. La localisation géographique a un effet dominant sur l’ensemble des communautés. Certaines pratiques et variables paysagères analysées indépendamment ont néanmoins des effets sur la richesse spécifique, observée et estimée, et l’abondance. La richesse spécifique et l’abondance des abeilles ainsi que la richesse spécifique estimée des plantes diminuent avec le nombre d’interventions mécaniques. La richesse spécifique et l’abondance des araignées ne sont pas reliées aux pratiques et variables paysagères tandis que la richesse spécifique estimée montre un effet significatif de la fertilisation azotée, de la diversité des habitats et de la présence de prairies dans le paysage. L’abondance des vers de terre a augmenté avec l’apport d’azote mais pas la richesse spécifique. La richesse spécifique des plantes décroit avec l’apport d’azote et s’accroit avec la présence d’habitats boisés dans le paysage. Conduire des travaux sur une variété de régions et groupes taxonomiques permet d’identifier les principaux facteurs structurant les communautés et est requis pour élaborer des mesures appropriées de conservation et de fourniture de services.

Biodiversité | Prairies | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière