• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Enjeux et outils du traitement raisonné contre les strongles gastro-intestinaux chez les bovins

    RAVINET N. (1, 2, 3), CHARTIER C. (2, 3), LEHEBEL A. (3), BAREILLE N. (2, 3), CHAUVIN A. (2, 3)

    (1) Institut de l’Elevage, UMT Maîtrise de la santé des troupeaux bovins, F-44307 Nantes cedex 03

    (2) LUNAM Université, Oniris, UMR1300 BioEpAR, BP 40706, F-44307 Nantes cedex 03

    (3) INRA, UMR1300 BioEpAR, F-44307 Nantes cedex 03

    RESUME

    Chez les bovins élevés au pâturage, les strongles gastro-intestinaux (SGI) peuvent induire des retards de croissance et des atteintes cliniques chez les jeunes bovins et des baisses de production laitière chez les vaches. Le contrôle de l’infestation repose essentiellement sur les traitements anthelminthiques (AH), administrés fréquemment et sans évaluation préalable de la réalité du risque parasitaire. Cette synthèse vise à exposer les principaux risques associés à ce recours insuffisamment raisonné aux AH, et à décrire les outils et indicateurs permettant de rationaliser à l’avenir leur usage chez les bovins. Les traitements AH excessifs conduisent à l’apparition de populations de parasites résistants aux AH, ont des effets délétères sur les espèces non-cibles de la microfaune prairiale dégradant les bouses, et retardent l’installation de l’immunité anti-strongles. En tenant compte de la variabilité de l’impact des SGI sur les productions, les stratégies de traitement ciblé-sélectif devraient permettre de maîtriser ces risques tout en sécurisant les performances. Chez les génisses, le ciblage des lots à risque et des périodes à risque est possible grâce à des modèles du recyclage parasitaire tenant compte de la conduite de pâturage et des conditions météorologiques. Les stratégies d’identification des génisses à traiter sélectivement doivent cependant être consolidées. Chez les vaches adultes, la combinaison d’indicateurs simples (zootechniques, parasitaires et liés à l’historique de pâturage des animaux, à l’échelle troupeau et individu) est une voie prometteuse pour cibler les troupeaux et sélectionner les vaches pouvant bénéficier d’un traitement AH. La mise en place de telles stratégies nécessitera de changer de paradigme et de dépasser les freins à l’acceptation de ces nouvelles pratiques. Cet usage raisonné des AH assurerait la durabilité du contrôle de l’infestation par les SGI.

    Télécharger le fichier PDF (355.1 ko)

    Voir tous les textes de : Bareille N. | Chartier C. | Chauvin A. | Lehebel A. | Ravinet N.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Bovins laitiers | Parasitisme

    Autres textes des

    3R 2015 - Séance :

    Parasitisme

    La résistance génétique au parasitisme chez les petits ruminants : un enjeu de durabilité pour les productions à l’herbe 

    MORENO-ROMIEUX C., SALLE G., JACQUIET P., BLANCHARD A., CHYLINSKI C., CABARET J., FRANCOIS D., SACCAREAU M., ASTRUC J.M., BAMBOU J.C., MANDONNET N.

    Evaluation in vitro du potentiel anthelminthique de la graine de lupin, Lupinus spp. 

    DUBOIS O., SALLÉ G., FÉVRIER H., CORTET J., MAGNIN-ROBERT J.B., HARZIC N., BOUDESOCQUE-DELAYE L.

    Gestion raisonnée des strongyloses gastro-intestinales chez les génisses laitières en première saison de pâturage : utilisation d’indicateurs individuels ou de groupe en lien avec le GMQ 

    MERLIN A., CHAUVIN A., MADOUASSE A., FROGER S., BAREILLE N., CHARTIER C.

    Phénotypage de la résistance au parasitisme gastro-intestinal en infestation naturelle : l’exemple de la race ovine Roussin de la Hague 

    GRELOT A., DESNE F., POUILLE T., FRANCOIS D.

    Affiche • Epidémiosurveillance d’Echinococcus granulosus dans les abattoirs français 

    BOUE F., HORMAZ V., PEYTAVIN de GARAM C., BOUCHER J.M., ITIE-HAFEZ S., DANAN C., UMHANG G.

    Affiche • Maîtrise du parasitisme en élevage bovin lait : des marges de progrès restent à conquérir 

    FRAPPAT B., TROU G., LE GUENIC M., FRANCOIS J.

    Affiche • Gestion du pâturage des génisses pour diminuer la pression parasitaire et renforcer l’acquisition de leur immunité 

    FRUTSCHI MASCHER V., JUILLERAT P-A., HECKENDORN F.

    Affiche • Vision d’éleveur et visions techniques du parasitisme par les strongles chez les caprins en Guadeloupe 

    MERCIER M., ALEXANDRE G., MAHIEU M., NICOURT C., CABARET J.

    Affiche • Apparition d’une maladie rare chez les caprins : démarche diagnostique et hypothèses 

    ZEGHDOUDI M., DIB L., MERDACI L., LAKBAR C., BOUZIDI N.

    Affiche • Modélisation génétique et épidémiologique du parasite gastro-intestinal chez le mouton 

    SACCAREAU M., MORENO C., CIAPPESONI G., GOFFINET B., FAIVRE R., BRUN F., BISHOP S.

    Affiche • Un strongle parasite mal connu des ovins des steppes : Marshallagia marshalli  

    ZOUYED I., CABARET J., BENTOUNSI B.

    Affiche • Génotypage préliminaire de Giardia chez l`agneau en Algérie 

    BAROUDI D., HAKEM A., DAHMANI., LYSEN C., ROELLIG D., KHELEF D., XIAO L.

    Présentation EIT • L’efficacité de l’aromathérapie en élevage caprin  

    LEBRE A., HECKENDORN F., HARINCK E., BOUY M.

    Présentation EIT • Comment bien gérer le parasitisme chez les caprins au pâturage 

    MULLER F., LICHTFOUSE B., PARAUD C.

    Présentation EIT • L’analyse coprologique en médecine ovine : 

    AUTEF P.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés