Tous les textes des 3R

Parasitisme

Caprins | Complémentation | Ovins à viande | Ovins laitiers | Parasitisme

Evaluation in vitro du potentiel anthelminthique de la graine de lupin, Lupinus spp.

DUBOIS O. (1, 2), SALLÉ G. (1, 2), FÉVRIER H. (1, 2), CORTET J. (1, 2), MAGNIN-ROBERT J.B. (3), HARZIC N. (4), BOUDESOCQUE-DELAYE L. (1, 2)

(1) INRA UMR1282 Infectiologie et Santé Publique, F-37380 NOUZILLY

(2) Université François Rabelais UMR1282 Infectiologie et Santé Publique, F-37000 TOURS

(3) INRA, UMR1347 Agroécologie, Pôle GEAPSI, BP 86510, F-21000 DIJON,

(4) Jouffray-Drillaud, La Litière, F-86600 ST SAUVANT

RÉSUME

Le lupin, protéagineux déjà utilisé en nutrition animale, contient des alcaloïdes qui pourraient avoir des vertus anthelminthiques. Notre étude s’attache à valider et quantifier ces propriétés par des tests in vitro exposant Haemonchus contortus, strongle parasite de ruminants, à différents extraits de deux variétés, riche (amère) ou pauvre (douce) en alcaloïdes. L’analyse des alcaloïdes présents a révélé une teneur plus élevée dans la variété amère (3.3% contre 0.04% dans la variété douce), mais une diversité supérieure dans la variété douce (n=5 contre 3 dans la variété amère). Les différents extraits des variétés testées ont paralysé significativement les stades larvaires et inhibé le développement des œufs en larves. Les fractions alcaloïdiques extraites ont eu un effet plus marqué que l’extrait total de graine, en faveur de l’hypothèse de travail, et ont également permis de contrôler un isolat parasitaire multi-résistant aux anthelminthiques disponibles en France. Ces résultats placent le lupin comme un nouvel alicament potentiel.

Caprins | Complémentation | Ovins à viande | Ovins laitiers | Parasitisme

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière