• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Epidémiosurveillance d’Echinococcus granulosus dans les abattoirs français

    BOUE F. (1), HORMAZ V. (1), PEYTAVIN de GARAM C. (1), BOUCHER J.M. (1), ITIE-HAFEZ S. (2), DANAN C. (2), UMHANG G. (1).

    (1) Anses, Laboratoire de la rage et de la faune sauvage, Unité de surveillance et d’éco-épidémiologie des animaux sauvages, Laboratoire national de référence pour Echinococcus spp, Nancy, France

    (2) Direction générale de l’alimentation, Bureau d’appui à la surveillance de la chaîne alimentaire, Paris, France

    INTRODUCTION

    L’hydatidose est une zoonose parasitaire due à l’infestation par le tænia Echinococcus granulosus. Les œufs constituent la forme libre du parasite. Après ingestion, ils infestent les hôtes intermédiaires, principalement des animaux d’élevage (ovins, bovins, porcins, caprins, équins). Le stade larvaire du parasite se développe alors au niveau du foie et/ou des poumons formant des kystes hydatiques contenant des protoscolex. Lors de la consommation de viscères contaminées par un hôte définitif carnivore, principalement le chien, les protoscolex migrent vers l’intestin et évoluent en vers adultes. Après atteinte de la maturité sexuelle, les vers libèrent régulièrement leur sac ovigère, contenant les œufs via les fèces, entrainant ainsi la dissémination des œufs infectieux dans l’environnement. L’Homme se contamine essentiellement par ingestion accidentelle d’œufs présents sur des végétaux (Fig :1). Figure : 1 : Cycle parasitaire d’E. granulosus

    La situation actuelle en France vis-à-vis de ce parasite est mal connue, la dernière étude nationale date de 1989 (Soulé et al. 1989). Dans le but de préciser la situation épidémiologique d’E. granulosus, un plan de surveillance de la contamination des viscères d’animaux a été mis en œuvre dans les abattoirs en 2012 par la DGAl et le laboratoire national de référence (LNR).

    Télécharger le fichier PDF (488.8 ko) PDF (1.7 Mo)

    Voir tous les textes de : Boucher J.M. | Boue F. | Danan C. | Hormaz V. | Itiez Hafez S. | Peytavin de Garam C. | Umhang G.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Parasitisme | Ruminants (général) | Santé animale

    Autres textes des

    3R 2015 - Séance :

    Parasitisme

    Enjeux et outils du traitement raisonné contre les strongles gastro-intestinaux chez les bovins 

    RAVINET N., CHARTIER C., LEHEBEL A., BAREILLE N., CHAUVIN A.

    La résistance génétique au parasitisme chez les petits ruminants : un enjeu de durabilité pour les productions à l’herbe 

    MORENO-ROMIEUX C., SALLE G., JACQUIET P., BLANCHARD A., CHYLINSKI C., CABARET J., FRANCOIS D., SACCAREAU M., ASTRUC J.M., BAMBOU J.C., MANDONNET N.

    Evaluation in vitro du potentiel anthelminthique de la graine de lupin, Lupinus spp. 

    DUBOIS O., SALLÉ G., FÉVRIER H., CORTET J., MAGNIN-ROBERT J.B., HARZIC N., BOUDESOCQUE-DELAYE L.

    Gestion raisonnée des strongyloses gastro-intestinales chez les génisses laitières en première saison de pâturage : utilisation d’indicateurs individuels ou de groupe en lien avec le GMQ 

    MERLIN A., CHAUVIN A., MADOUASSE A., FROGER S., BAREILLE N., CHARTIER C.

    Phénotypage de la résistance au parasitisme gastro-intestinal en infestation naturelle : l’exemple de la race ovine Roussin de la Hague 

    GRELOT A., DESNE F., POUILLE T., FRANCOIS D.

    Affiche • Maîtrise du parasitisme en élevage bovin lait : des marges de progrès restent à conquérir 

    FRAPPAT B., TROU G., LE GUENIC M., FRANCOIS J.

    Affiche • Gestion du pâturage des génisses pour diminuer la pression parasitaire et renforcer l’acquisition de leur immunité 

    FRUTSCHI MASCHER V., JUILLERAT P-A., HECKENDORN F.

    Affiche • Vision d’éleveur et visions techniques du parasitisme par les strongles chez les caprins en Guadeloupe 

    MERCIER M., ALEXANDRE G., MAHIEU M., NICOURT C., CABARET J.

    Affiche • Apparition d’une maladie rare chez les caprins : démarche diagnostique et hypothèses 

    ZEGHDOUDI M., DIB L., MERDACI L., LAKBAR C., BOUZIDI N.

    Affiche • Modélisation génétique et épidémiologique du parasite gastro-intestinal chez le mouton 

    SACCAREAU M., MORENO C., CIAPPESONI G., GOFFINET B., FAIVRE R., BRUN F., BISHOP S.

    Affiche • Un strongle parasite mal connu des ovins des steppes : Marshallagia marshalli  

    ZOUYED I., CABARET J., BENTOUNSI B.

    Affiche • Génotypage préliminaire de Giardia chez l`agneau en Algérie 

    BAROUDI D., HAKEM A., DAHMANI., LYSEN C., ROELLIG D., KHELEF D., XIAO L.

    Présentation EIT • L’efficacité de l’aromathérapie en élevage caprin  

    LEBRE A., HECKENDORN F., HARINCK E., BOUY M.

    Présentation EIT • Comment bien gérer le parasitisme chez les caprins au pâturage 

    MULLER F., LICHTFOUSE B., PARAUD C.

    Présentation EIT • L’analyse coprologique en médecine ovine : 

    AUTEF P.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés