Tous les textes des 3R

Reproduction

Bien-être - Comportement | Bovins laitiers | Reproduction

Existe-t-il une relation entre bien-être et performances de reproduction chez la vache laitière ?

GRIMARD B. (1,2), CHUITON A. (2), COIGNARD M. (3), DE BOYER DES ROCHES A. (4, 5), MOUNIER L. (4, 5), VEISSIER I. (5), BAREILLE N. (3)

(1) UMR 1198 BDR, INRA, ENVA, Université Paris Saclay, Domaine de Vilvert, 78 350, Jouy-en-Josas

(2) Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, Université Paris Est, 7 avenue du Général de Gaulle, 94700, Maisons-Alfort

(3) UMR1300 BioEpAR, Oniris, INRA, Atlanpole - la chantrerie, BP 40706, 44307 Nantes cedex 3

(4) VetAgro Sup, Université de Lyon, 1 avenue Bourgelat, 69280 Marcy l’Etoile

(5) UMR 1213 Herbivores, VetAgro Sup, INRA, Centre de Clermont Ferrand-Theix, 63122, Saint Gènes Champanelle

RESUME

L’étude a été réalisée au sein de 113 exploitations bovines laitières évaluées à l’aide du protocole Welfare Quality® au cours de l’hiver 2010-2011 (de Boyer des Roches et al., 2012, 2014). La moyenne des scores des 4 principes (alimentation, logement, santé, comportement) a été calculée pour obtenir un score global de bien-être (BE), compris entre 0 et 100 pour chaque ferme. Les inséminations artificielles (IA) de rang 1 ou 2 réalisées dans une période de ± 40 jours autour de la mesure du bien-être ont été retenues. Deux paramètres de reproduction ont été calculés : le taux de réussite à l’IA mesuré par le taux de non-retour à 90 jours et l’intervalle vêlage-IA1. Les performances de reproduction ont été comparées entre les vaches hébergées dans les élevages présentant les scores moyens de bien-être les plus faibles (BE ? 37,4, environ 30 % des animaux) et les vaches hébergées dans les autres élevages (BE > 37,4 ; environ 70 % des animaux). Les effets fixes race de la femelle (Prim’Holstein vs Montbéliarde et autres races), croisement (race du taureau différente de celle de la femelle ou non), rang de lactation (primipares vs multipares), mois de vêlage, mois d’IA, intervalle vêlage-IA, rang d’IA, production laitière moyenne et maximum lors des 3 premiers contrôles ont été pris en compte dans les modèles ainsi que l’effet aléatoire de l’élevage. L’analyse du taux de réussite a porté sur 1428 IA (1155 IA1 et 273 IA2). Le taux de réussite (57,8 %) a été significativement associé au rang d’IA et à la race de la femelle mais pas au bien-être animal (58,2 % pour les animaux hébergés dans les élevages présentant les notes de BE les plus faibles vs 56,8 % pour les autres animaux, p=0,60). L’intervalle vêlage-IA1 (81,6 ± 27,7 jours ; moyenne ± écart-type) a été associé à la race de la femelle, au mois d’IA et au bien-être animal. Il a été plus court pour les animaux hébergés dans les élevages présentant les notes les plus élevées de bien-être (78,9 ± 1,6 vs 85,6 ± 2,4 jours ; moyenne ajustée ± erreur standard ; p<0.05). Parmi les 4 principes du bien-être, 2 sont associés à l’intervalle vêlage-IA1 : l’alimentation et la santé. Cette étude montre, pour la première fois à notre connaissance, une association entre la mesure du bien-être animal par le protocole Welfare Quality® et les performances de reproduction des vaches laitières.

Bien-être - Comportement | Bovins laitiers | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière