Tous les textes des 3R

Génétique

Agroécologie | Génétique | Ruminants (général)

Outils et leviers pour favoriser le développement d’une génétique adaptée aux enjeux de l’agro-écologie pour les élevages de ruminants

BROCHARD M. (1), DELABY L. (2), DUMONT B. (3), EZANNO P. (4), FOUCRAS G. (5), FRAPPAT B. (1), GONZALEZ-GARCIA E. (6), HAZARD D. (7), MORENO C. (7), PHOCAS F. (8)

(1) Institut de l’Elevage, 149 rue de Bercy, 75595 Paris, France

(2) INRA, AgroCampus, UMR1348 PEGASE, 35590 Saint Gilles, France

(3) INRA, UMR1213 Herbivores, Theix, 63122 Saint Genès-Champanelle, France

(4) BIOEPAR, INRA, Oniris, 44307 Nantes, France

(5) IHAP, INRA, INPT, Université de Toulouse, INP- ENVT, 31076 Toulouse, France

(6) INRA, UMR868, Systèmes d’Elevage Méditerranées et Tropicaux (SELMET), Montpellier 34060, France

(7) GenPhySE, INRA, INPT, Université de Toulouse, INP-ENSAT, INP-ENVT, 31326 Castanet-Tolosan, France

(8) GABI, INRA, AgroParisTech, Université Paris-Saclay, 78350 Jouy-en-Josas, France

RESUME

Dans le cadre du Projet Agro-Ecologique pour la France, la présente étude a été conduite afin de déterminer les « Outils et leviers pour favoriser le développement d’une génétique animale adaptée aux enjeux de l’agro-écologie (AE) ». Après une étude bibliographique portant sur les critères de performance au regard des enjeux de l’AE, et un état des lieux des évolutions passées ou en cours de l’offre génétique, une enquête téléphonique auprès de 37 éleveurs et un groupe d’éleveurs, en ruminants et engagés dans une démarche AE sur leur exploitation, a été réalisée afin de recueillir leur vision de la génétique, leurs attentes et besoins, et leurs propositions pour l’avenir.
Une synthèse de ces éléments a conduit à des recommandations. Les dispositifs de sélection actuels apportent déjà des réponses aux éleveurs de ruminants engagés dans des démarches AE (3/4 des enquêtés considèrent que l’offre génétique actuelle leur permet une conduite d’élevage en adéquation avec les principes de l’AE), grâce à la diversité génétique des reproducteurs disponibles, et à l’évolution des objectifs de sélection. Néanmoins ces dispositifs doivent évoluer significativement en intégrant : 1) une orientation vers plus de robustesse, santé et efficacité alimentaire, en encourageant une approche multicritères ; 2) une meilleure connaissance et une prise en compte de l’adaptation des génotypes à différents milieux d’élevage, dans les différentes races et croisements, 3) un certain degré de « personnalisation » du tri des reproducteurs afin de proposer le meilleur compromis entre conditions d’élevage – animaux – objectifs de l’éleveur et de sa filière.

Agroécologie | Génétique | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière