Tous les textes des 3R

Zoonoses et sécurité sanitaire des produits

Bovins à viande | Bovins laitiers | Qualité aliment | Santé animale

Les aliments pour bovins, principale cause des cas d’ESB nés après l’interdiction des farines animales.

N. JARRIGE (1), C. DUCROT (2), G. CAZEAU (1), E. MORIGNAT (1), D. CALAVAS (1)

(1) AFSSA - Agence française de sécurité sanitaire des aliments, 31 Av. Tony Garnier, 69364 Lyon Cedex 07

(2) INRA - Institut national de la recherche agronomique, 63122, Saint Genes Champanelle

INTRODUCTION

Depuis le début de l’épizootie d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), l’alimentation a été considérée comme la principale source de contamination des bovins, via le recyclage de l’agent dans les farines de viande et d’os (FVO). En dépit de l’interdiction des FVO dans les aliments pour bovins en France en juillet 1990, des cas d’ESB Nés Après l’Interdiction des Farines (NAIF) ont été détectés. Une étude cas-témoins a été mise en œuvre afin d’évaluer trois hypothèses : 1/ les contaminations croisées des aliments pour bovins par des FVO au cours de leur fabrication ou pendant leur transport ; 2/ les contaminations croisées dans les élevages, par la distribution aux bovins d’aliments destinés à d’autres espèces pour lesquelles les FVO étaient encore autorisées ; 3/ le rôle de dérivés d’origine animale (graisses et phosphates) encore autorisés dans l’alimentation des bovins et non sécurisés au regard du risque ESB.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Qualité aliment | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière