• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Pour les besoins du marché intérieur, les industriels français compensent la raréfaction des vaches laitières de réforme, par des vaches allaitantes et non par des jeunes bovins

    BISSON M. 

    Institut de l’Elevage -Département Economie des Filières -GEB 149 rue de Bercy 75595 Paris Cedex 12

    RESUME

    Les quotas laitiers ont pour effet, en France et en Europe, de réduire le nombre de vaches laitières réformées. Une enquête auprès de 34 entreprises industrielles françaises permet de dire que pour la satisfaction du marché intérieur, de plus en plus couvert par les formes modernes de distribution (GMS) et la restauration hors foyer (RHF), les entreprises, de plus en plus exigeantes sur le poids des carcasses, se tournent de plus en plus vers les vaches de réforme provenant du troupeau allaitant. La production de jeunes bovins n’est pour elles qu’une matière première d’appoint, elle restera majoritairement orientée vers l’export dans 1’Union Européenne.

    Télécharger le fichier PDF (289.1 ko)

    Voir tous les textes de : Bisson M.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Economie

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés