Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins laitiers | Modélisation | Reproduction

Décrire les performances de reproduction des troupeaux laitiers et projeter leur évolution.

H. SEEGERS (1), X. MALHER (1), M. FOUCHET (2), J.M. QUILLET (3)

(1) UMR Gestion de la Santé Animale, ENVN-INRA, Atlanpole-Chantrerie, BP 40706, 44307 Nantes Cedex 03

(2) CAIA Vendée Charente-Maritime, Les Rochettes, BP 41, 85010 La Roche sur Yon Cedex

(3) GTV de Vendée, 6 Av. De Lattre de Tassigny, 85430 Nieul le Dolent

RESUME

Un grand nombre de critères sont en usage dans les bilans de reproduction pour décrire la performance de reproduction d’un troupeau laitier. Certains de ces critères ne sont pas indépendants (l’intervalle vêlage - 1ère insémination est inclus dans l’intervalle vêlage - fécondation, par exemple ) et les réformes dues aux problèmes de reproduction sont peu prises en compte. C’est pourquoi une nouvelle approche est proposée et appliquée à la zone d’une coopérative d’IA (CAIA Vendée Charente-Maritime). Les données utilisées proviennent de 1196 troupeaux Prim’Holstein adhérant au Contrôle laitier. La performance annuelle est décrite par 4 paramètres : taux de première insémination (IA1) tardive (>90 j. après le vêlage pour l’ensemble des IA1 de la campagne), taux d’incidence de retours à 3 semaines sur IA1 (IA de retour à 18-26 j pour les IA1 non suivies d’IA de retour à 17 j), taux d’incidence de retours tardifs sur IA1 (IA de retour à 36-90 j pour les IA1 non suivies d’IA de retour à 35 j), taux de réforme pour infertilité (nombre de vaches réformées avec > 3 IA divisé par le nombre de vaches présentes). Une classification ascendante hiérarchique appliquée à ces données a permis d’identifier 5 types annuels de performance synthétique : 1ères IA tardives mais bonne réussite [10% de l’effectif d’années-troupeaux], Bons résultats globaux [29%], Beaucoup de retours tardifs et taux élevé de réforme pour infertilité [19%], 1ères IA précoces et mauvaise réussite [19%], Résultats intermédiaires [23%]. Le taux de maintien inter-annuel dans ces types avoisinait 40 %. Une chaîne de Markov sur 10 ans, supposant la constance des taux de transition entre types annuels, montre que la situation actuelle ne serait pas très éloignée d’un état d’équilibre. Seule la fréquence du type dit Bons résultats globaux devrait légèrement se réduire. La méthode proposée peut être appliquée à d’autres populations d’étude. Les résultats obtenus ici suggèrent de prêter plus d’attention aux retours tardifs et aussi de développer la recherche/action sur les systèmes d’alerte et d’intervention précoce.

Bovins laitiers | Modélisation | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière