Tous les textes des 3R

Pathologie

Bovins à viande | Bovins laitiers | Santé animale

Efficacité d’une nouvelle formulation du Lactate d’Halofuginone sur la cryptosporidiose du veau nouveau-né

NACIRI M. (1), LEFAY M.P. (2), MANCASSOLA R. (1), HOUGRON M. (3),POLY L. (3), CHERMETTE R. (4)

(1) INRA, Unité de Pathologie Aviaire et de Parasitologie, 37380 Nouzilly

(2) Société PROTOCOLE, Les Algorithmes, Immeuble Homère, 91194 Saint-Aubin Cedex

(3) Hoechst Roussel Vet, 140 avenue Jean Lolive, 93695 Pantin Cedex

(4) ENVA, UMR Biologie Moléculaire et Immunologie Parasitaires et Fongiques INRA-AFSSA-ENVA, 7, avenue du Général de Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex

RESUME

Nous rapportons les résultats de 2 études menées en France en élevage allaitant pour tester l’efficacité du lactate d’halofuginone ou Halocur(R) (Hoechst Roussel Vet) vis-à-vis de la cryptosporidiose chez le veau. Lors de ces études, l’importance des cryptosporidies dans les diarrhées néonatales (DN) a été évaluée. L’étude (1) menée sur 311 veaux, indique une prévalence de la cryptosporidiose de 50 % chez des veaux âgés en moyenne de 6 j à JO (jour de leur inclusion dans l’essai), alors que les Escherichia coli K99, les rotavirus et coronavirus sont présents chez 8,7 %, 15 % et 6,7 % des veaux respectivement. Cette prévalence augmente jusqu’à 84 et 86 % à J3 et 57 alors que les autres agents pathogènes restent stables ou diminuent. Compte tenu de la durée du cycle parasitaire, 90 à 95 % des veaux âgés de 8 à 10 j excrètent des oocystes. Cette forte prévalence est confirmée lors de l’étude (2) commencée sur 158 veaux âgés de moins de 48 h lors de leur inclusion (10). Ces résultats montrent l’importance de C. parvum comme pathogène majeur dans les DN du veau en élevage allaitant.

Etude (1) : parmi les 311 veaux inclus, 151 présentaient de la diarrhée, répartis en 2 lots Halocur(R)(77) (H) et Placebo (74) (P). L’Halocur(R) - administré en double aveugle per os à la dose de 120µg de lactate d’halofuginone/kg/j, une fois par jour pendant 7j consécutifs - réduit très significativement l’excrétion d’oocystes (p = 0,0005) et la diarrhée (p = 0,02) même s’il n’empêche pas une excrétion d’oocystes par de nombreux animaux.

Etude (2) : L’H se révèle encore plus efficace dans la prévention de la cryptosporidiose. Administré à des veaux de moins de 2 j, l’H réduit de façon très significative, le nombre d’oocystes excrétés (p = 0,0001), la diarrhée (p = 0,0001), et le pourcentage de veaux excréteurs : 20 % dans le lot H vs 43 % dans le lot P à J4 et 49 % vs 87 % à J7 (p = 0,0001), contribuant ainsi à diminuer la contamination de l’environnement et les risques zoonotiques. La reprise de l’excrétion observée chez 78 % des veaux vs 64 % dans le lot P à J14, est sans incidence clinique puisque seulement 4 % des veaux ont la diarrhée, avec des niveaux d’excrétion beaucoup plus faibles que dans le lot P à J7. A J14, les veaux sont alors âgés de 15 à 16 j et sont moins sensibles à l’infection avec une réponse immune spécifique plus efficace.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière