Tous les textes des 3R

Élevage des jeunes

Alimentation | Bovins à viande | Conduite d’élevage | Reproduction

Influence du niveau de croissance de génisses Charolaises et Limousines sur leur carrière de reproductrices

GRENET N. (1), DOZIAS D. (2),BILLANT J. (3)

(1) Institut de l’Elevage, Theix, 63122 St-Genès-Champanelle

(2) INRA, Service d’Expérimentation Animale, 61310 Exmes

(3) LEGTA, 52903 Chaumont Cedex 9

RESUME

Deux schémas expérimentaux combinent : (a) en Charolais trois niveaux de croissance jusqu’à 33 mois puis deux niveaux alimentaires hivernaux en production (b) en Limousin, deux niveaux de croissance au cours des deux hivers de la phase d’élevage. Au premier vêlage, l’écart de poids a atteint 100 kg entre traitements extrêmes chez les Charolaises, le haut niveau de croissance étant associé, avec des femelles grasses, à des difficultés de mise bas et une importante mortalité des veaux. La production laitière paraît peu sensible aux performances réalisées avant le premier vêlage ;le poids des veaux au sevrage est en revanche accru lorsque les besoins des mères sont couverts en hiver. Chez les Limousines, la croissance compensatrice réalisée au pâturage a gommé les faibles écarts creusés en hiver durant la phase d’élevage et le poids au premier vêlage n’est pas différent entre traitements. Sur le long terme, ce sont malgré tout les femelles les plus lourdes à 3 ans qui réalisent la plus longue carrière, le poids au premier vêlage représentant alors 88 % du poids adulte à 7 ans.

Alimentation | Bovins à viande | Conduite d’élevage | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière