Tous les textes des 3R

Génétique

Bovins laitiers | Génétique | Génomique

Mise en place de la sélection génomique dans les trois principales races françaises de bovins laitiers

FRITZ S. (1), GUILLAUME F. (2,3), CROISEAU P. (3), BAUR A. (1), HOZE C. (1), DASSONNEVILLE R. (2,3), BOSCHER M.Y. (4), JOURNAUX L. (1), BOICHARD D. (3), DUCROCQ V. (3)

(1) Union Nationale des Coopératives agricoles d’Elevage et d’Insémination Animale, Service Génétique, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12, France

(2) Institut de l’Elevage, 149 rue de Bercy, Paris, France

(3) INRA, UMR 1313, Génétique Animale et Biologie Intégrative, Equipe Génétique et Génomique Bovine, 78352 Jouy-en-Josas, cedex, France

(4) GIE LABOGENA, 78352 Jouy-en-Josas, cedex, France

RESUME – La disponibilité en France de larges populations de taureaux testés sur descendance et génotypés sur la puce « BovineSNP50® » d’Illumina dans les trois principales races de bovins laitiers (Holstein, Montbéliarde et Normande) et les travaux de recherche menés dans le cadre du projet AMASGEN ont permis la mise en place d’une sélection génomique en juin 2010 sur l’ensemble des caractères évalués en sélection classique. La méthodologie retenue en France est une évaluation BLUP-QTL intégrant plusieurs centaines de QTL (Quantitative Trait Locus) par caractère, les plus importants d’entre eux (à effets forts) étant détectés à l’aide d’analyses LD-LA (Linkage Desequilibrium-Linkage Analysis) et les autres, les plus nombreux (à effets faibles) étant détectés par une approche statistique appelée EN (Elastic Net). Des travaux de validation menés sur 1310 taureaux Holstein, 343 taureaux Montbéliards et 320 taureaux Normands montrent que la sélection génomique est plus efficace que la sélection classique. Les coefficients de détermination (CD) des index génomiques de jeunes animaux sont compris entre 0,50 et 0,70 permettant une sélection efficace dès leur plus jeune âge. Si elle est bien utilisée, tant sur la voie mâle que sur la voie femelle, la sélection génomique doit permettre d’augmenter le progrès génétique, en particulier sur les caractères faiblement héritables, sans conséquences néfastes sur la variabilité génétique.

Bovins laitiers | Génétique | Génomique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière