Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins laitiers | Reproduction

Facteurs de variation de la fertilité en première IA chez les vaches Prim’Holstein

FRERET S. (1), SALVETTI P. (2), GATIEN J. (2), HUMBLOT P. (3), PONSART C. (2)

(1) INRA, UMR 85 Physiologie de la Reproduction et des Comportements, 37380 Nouzilly, France
(2) UNCEIA, Département R & D, 13 rue Jouët, 94704 Maisons-Alfort cedex, France
(3) SLU Swedish University of Agricultural Sciences, Po Box 7054, SE 750 07 Uppsala, Suède

RESUME - L’enquête "FERTILIA" a été menée dans 135 élevages et a impliqué 15 coopératives d’insémination (IA), afin d’étudier à large échelle les facteurs de variation de la fertilité en 1ère IA en race Prim’Holstein. Un phénotypage fin de la fertilité a été mis en œuvre pour déterminer les taux d’IA réalisées en phase lutéale (IAPL), de non fécondation ou mortalité embryonnaire précoce (NF-MEP), de phase lutéale prolongée ou mortalité embryonnaire tardive (PLP-MET) et de gestation 45 jours après IA1. Le niveau génétique fertilité des vaches et les conditions de vêlage ont eu un effet sur les taux de PLP-MET et de gestation. Les modalités de détection des chaleurs ont impacté tous les critères de fertilité, alors que les effets des conditions d’insémination ont été observés sur les taux d’IAPL et de NF-MEP. L’alimentation et la production laitière en début de lactation ont influencé les taux de NF-MEP, de PLP-MET et par conséquent de gestation.

Bovins laitiers | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière