Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins laitiers | Reproduction

Maturation ovocytaire et développement embryonnaire in vitro chez des génisses Prim’Holstein sélectionnées pour un QTL de fertilité femelle situé sur le chromosome 3

COYRAL-CASTEL S. (1,2), UZBEKOVA S. (1), TOUZE J-L. (1), DUPONT M. (3), RAME C. (1), DUPONT J. (1)

(1) INRA, UMR85 Physiologie de la Reproduction et des Comportements, F-37380 Nouzilly
(2) Institut de l’élevage, Département GIPSIE, 149 rue de Bercy, F-75595 Paris cedex 12
(3) INRA, Unité Expérimentale de Physiologie Animale de l’Orfrasière, F-37380 Nouzilly

INTRODUCTION - Des vaches Prim’Holstein ont été sélectionnées pour leur haplotype homozygote "fertil+" ou "fertil-" pour un QTL de fertilité femelle situé sur le chromosome Bos Taurus 3 (QTL-Fert-F-BTA3). Ce QTL est impliqué dans les échecs précoces de gestation (Guillaume et al., 2007). Plusieurs paramètres liés à la fertilité de ces femelles ont été étudiés à l’état de génisse mais aussi au cours de la première lactation. Il ressort de cette caractérisation phénotypique que les primipares "fertil+" présentent un meilleur taux de réussite après la 1ère IA (70% vs 39% d’échographies positives 35 jours après la première IA, p=0,05) (Coyral-Castel et al., 2011). Les vaches ne présentant pas de différence du nombre de follicules, du nombre de vagues folliculaires ni de durée du cycle, et les échecs de gestation étant précoces, nous avons supposé une différence de qualité ovocytaire ou embryonnaire entre les deux haplotypes. Pour tester cette hypothèse nous avons analysé des ovocytes prélevés par ovum pick-up (OPU) sur des génisses "fertil+" et "fertil-".

Bovins laitiers | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière