• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Elevage de précision : périmètre, applications et perspectives en élevage bovin

    ALLAIN .C (1), CHANVALLON A. (2), CLEMENT P. (3) (4), GUATTEO R. (3) (4), BAREILLE N. (3) (4)

    (1) Institut de l’Elevage, BP 85225, F-35652 Le Rheu Cedex (2) Institut de l’Elevage, Oniris, F-44307 Nantes, France (3) LUNAM Université, Oniris, UMR BioEpAR, CS 40706, 44307 Nantes, France (4) INRA, UMR1300 BioEpAR, CS 40706, 44307 Nantes, France

    RESUME

    L’élevage de précision émerge depuis quelques années, notamment dans les exploitations bovines. Son développement s’explique par la disponibilité de nouvelles technologies dans les domaines de la microélectronique, de l’informatique, des télécommunications et des nanotechnologies, mais aussi par le besoin des éleveurs d’accroître la productivité et l’efficience de leurs élevages. L’élevage de précision est principalement utilisé en élevage bovin laitier pour le pilotage de l’alimentation, la détection des troubles infectieux et des troubles métaboliques et/ou la surveillance des évènements liés à la reproduction. Les performances de détection des outils commercialisés sont hétérogènes et très dépendantes des évènements ciblés. Mais du point de vue des éleveurs, les performances et l’efficacité d’un outil sont surtout caractérisés par son rapport coût/bénéfice. Les impacts économiques semblent ainsi rarement positifs et principalement pour des troupeaux de grande taille ou très productifs. En revanche l’impact de l’élevage de précision sur l’évolution du métier d’éleveur, la relation homme/animal et l’organisation du travail ne sont pas négligeables et restent à mieux appréhender. Le développement des capteurs permet également d’envisager du phénotypage automatisé, standardisé et à haut débit sur des caractères non disponibles à ce jour et ouvre de nouvelles possibilité à la sélection. Enfin, pour se développer davantage, l’élevage de précision doit offrir de nouvelles fonctionnalités aux éleveurs en ne s’arrêtant pas uniquement à la délivrance d’une information, mais en allant jusqu’à la fourniture d’un conseil.

    Télécharger le fichier PDF (651.1 ko)

    Voir tous les textes de : Allain C. | Bareille N. | Chanvallon A. | Clement P. | Guatteo R.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Bovins laitiers | Elevage de précision | Génomique | Phenotypage

    Autres textes des

    3R 2014 - Séance :

    Elevage de précision

    Conséquences de l’élevage de précision sur le travail des éleveurs 

    HOSTIOU N., ALLAIN C., CHAUVAT S., TURLOT A., FAGON J.

    Détection des troubles de santé des vaches laitières par la mesure de leur température ruminale 

    BAREILLE N., VIDECOQ L., DAVIERE J.B., JOHAN M., GODIN S., LEYRAT-BOUSQUET E., LEMONNIER J.P., LAMY J.M., CHANVALLON A.

    Phénotypage de la robustesse des vaches allaitantes charolaises : la mesure échographique comme estimateur des réserves corporelles et de leurs variations 

    GIRAUD J-M., EGAL D., DE LA TORRE A., AGABRIEL J.

    Améliorer la mesure de l’état des réserves corporelles des vaches laitières en analysant la surface 3D du dos de la vache 

    FISCHER A., LUGINBUHL T., DELATTRE L., DELOUARD J-M., FAVERDIN P.

    Affiche • COW-notes, application d’aide à la notation des indicateurs de confort et d’alimentation des vaches laitières 

    LARRIVIERE G., REISDORFFER L., BESNIER P.

    Affiche • Relations entre variables accélérométriques mesurées sur des vaches dans quatre exploitations laitières 

    THORUP V-M., ERHARD H-W., ROBERT P-E., MUNKSGAARD L., FRIGGENS N-C.

    Affiche • Un potentiel indicateur phénotypique de la persistance de la lactation des vaches laitières : le nombre de cellules épithéliales exfoliées dans le lait 

    BOUTINAUD M., LOLLIVIER V., YART L., ANGULO ARIZALA J., LACASSE P., MARNET P-G., DESSAUGE F., QUESNEL H.

    Variations individuelles du comportement d’ingestion d’un ruminant. Application au phénotypage de chèvres laitières 

    GIGER-REVERDIN S., TESSIER J., DHUMEZ O., EYMARD A., DUVAUX-PONTER C.

    Affiche • Pour une nutrition azotée de précision : le fractionnement isotopique de l’azote entre l’animal et son régime comme marqueur d’efficience d’utilisation de l’azote  

    CANTALAPIEDRA-HIJAR G., FOUILLET H., SEPCHAT B., CHANTELAUZE C., KHODOROVA N., AGABRIEL J., ORTIGUES-MARTY I.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés