Tous les textes des 3R

Reproduction

Caprins | Reproduction

Identification de marqueurs précoces de la gestation chez la brebis

MAUFFRE V. (1), SANDRA O. (2), INGHELS S. (1), SILVA L. (1), GIRAUD-DELVILLE C. (2), LOUP B. (2),
JOUNEAU L. (2), CAPO D. (4), URIEN C. (3), SCHWARTZ I. (3), GRIMARD B. (1), CONSTANT F. (1)

(1) ENVA, UMR 1198 Biologie du Développement et Reproduction, F-94704 Maisons-Alfort, France
(2) INRA, UMR 1198 Biologie du Développement et Reproduction, F-78352 Jouy-en-Josas, France
(3) INRA, UR 0892 Virologie et Immunologie Moléculaires, Jouy-en-Josas, France
(4) INRA, UE 1298 Unité Commune d’Expérimentation Animale de Bressonvilliers, Leudeville, France

INTRODUCTION

Chez la vache, le diagnostic de gestation par échographie
transrectale ou par dosage des PAG (Pregnancy Associated
Glycoproteins), ne peut s’établir avec certitude avant 30 jours,
soit au-delà de la durée physiologique d’un cycle (21 jours pour
la vache, 17 jours pour la brebis). En l’absence de gestation,
cela conduit à la perte d’un cycle pour l’animal, entrainant ainsi
un allongement de l’intervalle vêlage – insémination
fécondante, et par conséquent un allongement des périodes
improductives associé à une diminution de la rentabilité des
exploitations.
Dans ce contexte, la mise au point d’un diagnostic de gestation
précoce et fiable (réalisable avant le retour en chaleurs de
l’animal) constituerait une avancée significative. L’objectif
principal de cette étude est l’identification de marqueurs
précoces de la gestation à partir des cellules circulantes des
ruminants.

Caprins | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière