Tous les textes des 3R

Réponses aux attentes sociétales

Ovins laitiers | Réponses aux attentes sociétales

Effet de la tonte et de l’exposition au froid de brebis Mérinos gestantes sur les perfor-mances et le comportement des agneaux à 4h de vie.

LABEUR L. (1, 2), SCHMOELZL S. (1, 2), GEOFF H. (2), SMALL A. (1, 2)

(1) CSIRO Agriculture Flagship, 2350 Armidale, NSW, Australia

(2) University of New England, Armidale, 2350 NSW, Australia

INTRODUCTION

La mortalité des agneaux est un problème de bien-être en plus de représenter une perte économique considérable. En Austra-lie, même dans des conditions optimales le taux de survie at-teint 85% chez les agneaux uniques et 65% chez les jumeaux. Les deux tiers des pertes se produisent durant les 72 heures suivant la naissance et sont dus en grande partie au syndrome inanition-hypothermie et à la dystocie (Nowak & Poindron, 2006). Des études ont montré qu’un poids élevé des agneaux à la naissance était corrélé positivement à leur chance de survie (Kenyon et al., 2006). Néanmoins des poids trop élevés (>6,5 kg chez les Mérinos) peuvent engendrer un agnelage difficile et des risques de dystocie (Edwards & Copping, 2011). Tondre en bergerie des brebis gestantes augmenterait le poids à la nais-sance des agneaux (De Barbieri et al. 2014) ainsi que leur ca-pacité thermogénique (Symonds et al., 1992). Les rôles respec-tifs du stress et du froid ne sont pas bien identifiés. Les effets de la tonte de brebis gestantes et le moment de la tonte (90 jours vs 130 jours) sur des caractéristiques physiques et com-portementales des agneaux 4 heures après la naissance ont été étudiés dans cette expérience.

Ovins laitiers | Réponses aux attentes sociétales

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière