Tous les textes des 3R

Elevage à l’herbe

Bovins laitiers | Economie | Environnement | Pâturage | Systèmes d’élevage

Produire du lait en maximisant le pâturage pour concilier performances économiques et environnementales

PEYRAUD J.L. (1,2,5), DUPRAZ P. (2,3), SAMSON E. (2,3), LE GALL A. (4,5), DELABY L. (1,2,5)

(1) INRA, UMR 1080 Production du lait, F-35590 St Gilles

(2) Agrocampus Ouest, UMR 1080 Production du lait, F-35000 Rennes

(3) INRA, UMR 1302 SMART Structures et Marchés Agricoles, Ressources et Territoires t, F-3500 Rennes

(4) Institut de l’élevage, Monvoisin, BP 85225, F-35652 Le Rheu Cedex

(5) UMT Recherche et Ingénierie en Elevage laitier

RESUME - Plusieurs rapports, directives, régulations et initiatives questionnent aujourd’hui les systèmes laitiers intensifs sur le plan environnemental. Dans le même temps, le secteur laitier doit s’adapter à une plus grande volatilité des prix et se préparer à l’accroissement probable du prix de l’énergie et des engrais. Dans ce contexte, il faut se demander si le modèle de développement proposé jusqu’ici et basé sur l’intensification, souvent en association avec une réduction de l’utilisation du pâturage est toujours adapté. Plusieurs travaux démontrent que les systèmes laitiers utilisant le pâturage sont compétitifs et la production de biens environnementaux par la prairie est aujourd’hui reconnue. Ainsi, à l’avenir, la prairie a tous les atouts pour être à la base de systèmes laitiers plus durables, sous réserve que des innovations permettent d’en améliorer encore les performances. Les innovations peuvent concerner la production du fourrage, le choix des animaux et des conduites de lactations ainsi que la conduite du pâturage. Le recours plus systématique aux légumineuses au sein de prairies multi spécifiques permet de réduire l’utilisation de l’azote minéral, de réduire l’empreinte carbone du lait et de réduire la consommation d’énergie fossile tout en étalant la production fourragère au cours de la saison et en produisant des fourrages de qualité. Le choix des animaux est également crucial. Il importe de rechercher des animaux fertiles, ayant une bonne persistance de lactation et robustes. Le maintien d’un potentiel laitier élevé est aussi à rechercher afin de disposer d’animaux réactifs à l’apport de quantités supplémentaires de concentré lorsque les conditions de marché le rendent intéressant. Finalement l’allongement de la saison de pâturage avec une mise à l’herbe précoce et une fin de saison tardive est à rechercher. La pratique de rations mixtes associant pâturage et des fourrages conservés peut aussi s’avérer intéressante pour réduire les besoins en fourrages conservés et d’aliments concentrés lorsque les surfaces en herbe ne sont pas suffisantes pour nourrir le troupeau. L’émergence de ces systèmes innovants nécessitera la mobilisation de tous les acteurs de la R&D et des efforts accrus de formation.

Bovins laitiers | Economie | Environnement | Pâturage | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière