Tous les textes des 3R

Ingestion

Alimentation | Bovins laitiers | Fourrage | Qualité aliment

Influence de l’hybride sur l’ingestibilité chez la vache laitière des ensilages de maïs plantes entières

ANDRIEU J., ROUEL J., PERRY C., BONY J.

Station de Recherches sur la Nutrition des Herbivores, INRA, 63122 St-Genès-Champanelle, France

INTRODUCTION

De 1992 à 1995, et ce à raison de 3 à 4 hybrides différents chaque année, ce sont au total 15 hybrides dont 3 expérimentaux qui ont été cultivés en grandes parcelles irriguées près ; de Clermont-Ferrand, puis ensilés à teneurs en matière sèche (35 %) et à finesse de hachage comparables dans des silos couloirs couverts. Sur ces 15 ensilages ont été mesurées la qualité de conservation, la composition chimique et enfin la digestibilité in vivo (6 moutons) avec alimentation en quantité limitée, complémentation minérale et uréique et collecte totale des fèces. Par ailleurs l’ingestibilité a été mesurée en carré latin sur des vaches laitières multipares qui ont été contrôlées individuellement (stabulation entravée) après le pic de lactation. L’ingestibilité de chaque hybride a été mesurée sur chacun des lots (3 animaux par lot) durant une période subdivisée en 2 semaines (1992) ou 1 semaine (autres années) d’adaptation et 2 semaines de mesures proprement dites. Les ensilages, qui ont été offerts à volonté (5 à 10 % de refus) ont été complémentés avec des minéraux, de I’urée (120 g/j), du tourteau de soja (2,3 kg de MS/j) et un concentré production distribué à raison de 1 kg pour 2,5 kg de lait au-dessus d’une production journalière de 22,5 kg en 1992 et 27 kg les autres années.

Alimentation | Bovins laitiers | Fourrage | Qualité aliment

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière