Tous les textes des 3R

"Omiques"

Bovins à viande | Génétique | Génomique | Qualité des produits | Qualité viande

Qualités des carcasses et des viandes de jeunes bovins hétérozygotes pour les mutations Q204x et nt821 du gène de la myostatine dans trois races allaitantes françaises

ALLAIS S. (1), LEVEZIEL H. (2), HOCQUETTE J.F. (3), LEPETIT J. (4), DENOYELLE C. (5), BERNARD C. (5), BONNOT A. (5), JOURNAUX L. (1), RENAND G. (6)

(1) Union nationale des coopératives agricoles d’élevage et d’insémination animale, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12

(2) INRA / Université de Limoges, UMR 1061 Unité de génétique moléculaire animale, Facultés des sciences et techniques, 87060 Limoges

(3) INRA, UR 1213 Unité de recherche sur les herbivores, 63122 Saint Genès Champanelle

(4) INRA, UR370 Unité qualités des produits animaux, 63122 Saint Genès Champanelle

(5) Institut de l’élevage, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12

(6) INRA, UR 337 Station de génétique quantitative appliquée, 78352 Jouy en Josas Cedex

RESUME

Un test génétique détectant les différentes mutations du gène de la myostatine est disponible et permet de repérer les animaux hétérozygotes. Il permettrait de valoriser leur supériorité génétique pour les performances d’abattage si celle-ci est confirmée. Ainsi, deux mutations, Q204x et nt821, de ce gène ont été étudiées dans trois races allaitantes françaises, dans le cadre du programme Qualvigène. Ce travail a porté sur 1114 taurillons Charolais, 1254 taurillons Limousins et 981 taurillons Blonds d’Aquitaine issus respectivement de 48, 36 et 30 pères et abattus de 2004 à 2006. En plus des performances habituellement enregistrées lors de l’abattage (pesée et pointage des carcasses), la composition des carcasses a été estimée à partir de la pesée du gras interne et de la dissection de la sixième côte. Des caractéristiques musculaires (taux de lipides et de collagène, surface des fibres...) et la force de cisaillement ont également été mesurées. Les qualités organoleptiques des échantillons de viande ont été évaluées par un jury de dégustation. Un prélèvement sanguin a été effectué chez tous les veaux, leurs pères et la majorité des mères. Les analyses ont été menées par race. La supériorité de conformation et de rendement de carcasse des taurillons porteurs d’une mutation (Q204x ou nt821) est de l’ordre de +1 écart type en races Charolaise et Limousine mais n’est pas significative en Blonde d’Aquitaine. En race Charolaise où la fréquence de l’allèle muté est la plus élevée (7 %), les jeunes bovins porteurs de la mutation Q204x présentent une carcasse moins grasse, des taux de lipides intramusculaires et de collagène plus faibles ainsi qu’une viande plus claire et plus tendre que les jeunes bovins non porteurs. Au seuil de significativité de 2 %, la viande de ces bovins a une flaveur légèrement plus faible. Toujours en race Charolaise, 13 des 48 pères sont hétérozygotes. L’effet de substitution intra père de l’allèle sauvage par l’allèle muté est de l’ordre de +1 écart type concernant la conformation et le rendement de carcasse, ce qui montre que l’estimation de l’effet de substitution est indépendante de la structure familiale comme il se doit pour un marqueur correspondant à une mutation causale. Ces résultats illustrent tout l’enjeu de l’utilisation des tests génétiques pour détecter les animaux ayant un potentiel génétique supérieur pour les qualités des carcasses et des viandes.

Bovins à viande | Génétique | Génomique | Qualité des produits | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière