Tous les textes des 3R

Santé

Bovins laitiers | Parasitisme | Santé animale

Contribution à la gestion du risque parasitaire au niveau ruminal sur vaches laitières en production à l’aide d’un bolus comprenant des plantes

CHALONY L. (1), VILLEDARY M. (2), WACHE Y. (1), VAN CEULEN V. (1)

(1) Nutral, F-49 330 Châteauneuf-sur-Sarthe

(2) Ecole Supérieure d’Agriculture d’Angers, F-49 007 Angers Cedex 01

INTRODUCTION

La gestion du risque parasitaire sur les vaches laitières en production constitue aujourd’hui un enjeu technique important. Il met en jeu les cycles biologiques des parasites, les défenses immunitaires des bovins, les délais d’attente et les résistances envers les molécules antiparasitaires. Parasite ruminal, le paramphistome est présent de plus en plus souvent en élevage bovin (Doré et al., 2012). Ses conséquences sont encore mal évaluées mais une intervention est préconisée à partir de 100 à 150 œufs par gramme de fèces (Grosmond, 2013). Si la gestion du risque parasitaire au niveau ruminal par la conduite du pâturage est documentée, l’utilisation des plantes pour atténuer ce risque est encore mal évaluée. Cette expérimentation a été mise en œuvre sur des élevages présentant un risque lié au paramphistome. L’étude consiste à suivre l’évolution de la production laitière en lien avec l’excrétion parasitaire sur des vaches recevant un bolus comprenant des plantes en comparaison à des témoins.

Bovins laitiers | Parasitisme | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière