Tous les textes des 3R

Contexte de l’élevage

Economie | Ruminants (général) | Systèmes d’élevage

Les exploitations non professionnelles d’élevage herbivore en France.

V. CHATELLIER, V. JACQUERIE

INRA - LERECO, rue de la Géraudière, BP 71627, 44316 Nantes Cedex 3

RESUME

Cet article propose, à partir des données du Recensement agricole français des exercices 1988 et 2000, une analyse des exploitations agricoles non professionnelles, principalement celles relevant des activités d’élevage herbivore (bovins-lait, bovins-viande, ovins-caprins et polyculture-élevage). Depuis 1988, le secteur agricole a été marqué par un mouvement de "professionnalisation" conduisant, surtout en élevage laitier, à une baisse importante du poids relatif des structures non professionnelles. Ces 270 530 unités répertoriées en 2000 représentent 41 % des exploitations agricoles totales, pour seulement 12 % des emplois, 8 % de la superficie agricole et 5 % de l’activité économique. Proportionnellement plus nombreuses en haute montagne, elles se caractérisent par une très faible dimension moyenne et par une forte proportion de chefs d’exploitation âgés, inactifs et / ou pluri-actifs. Ces unités sont peu représentées dans les productions animales exigeantes en main-d’oeuvre, comme c’est le cas en production laitière (6 % des exploitations du type "bovins-lait" et 0,7 % du cheptel de vaches laitières). Plus fréquentes dans le type "bovins-viande" (45 % des exploitations et 7 % des vaches allaitantes), elles se retrouvent surtout dans les secteurs ovins-caprins (73 % des exploitations de ce type) et équins.

Economie | Ruminants (général) | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière