Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins laitiers | Génétique | Reproduction

Estimation de paramètres génétiques et détection de QTL liés à des caractères de fertilité mâle, de production de semence et de qualité de la semence chez le taureau laitier.

B. BASSO (1), S. FRITZ (1), T. DRUET (2), F. GUILLAUME (2), M.N. ROSSIGNOL (3), Y. AMIGUES (3), R. GABRIEL (4),

E. SELLEM (4), L. SALAS-CORTES (4), P. HUMBLOT (4), X. DRUART (5)

(1) UNCEIA Département Fédéral, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12, France

(2) INRA Station de Génétique Quantitative et Appliquée, 78352 Jouy-en-Josas, France

(3) GIE LABOGENA, 78352 Jouy-en-Josas, France

(4) UNCEIA Département R&D, 13 rue Jouët, 94703 Maisons-Alfort, France

(5) INRA Physiologie de la Reproduction et des comportements, 37380 Nouzilly, France

RESUME

En race Prim’Holstein, la baisse de fertilité au cours des dernières années s’est accompagnée d’un accroissement de son importance économique. Le taureau d’insémination artificielle (IA) a une influence sur la réussite à l’IA et donc sur la fertilité. Cependant la valeur d’un taureau pour cette composante mâle de la fertilité est connue le plus souvent après qu’un grand nombre d’IA ait été réalisé. De plus, l’héritabilité de la fertilité mâle est très faible. Il apparaît donc judicieux d’utiliser des indicateurs supplémentaires de la fertilité mâle comme les mesures de production ou de qualité de semence. Néanmoins, ces caractères sont parfois plus difficiles ou coûteux à mesurer. Dès lors, l’utilisation en sélection assistée par marqueurs d’éventuels QTL affectant les caractères de fertilité mâle pourrait être particulièrement bénéfique. Un dispositif de détection de QTL de 515 taureaux Prim’Holstein appartenant à 10 familles a donc été mis en place. Celui-ci s’intéresse à la fertilité mâle évaluée par différents Taux de Non Retour en chaleur (TNR) à 28, 56, 90 et 282 jours, à des variables de production de semence (volume, concentration et nombre de spermatozoïdes par éjaculat) et à des variables de qualité de semence (motilité, pourcentage de spermatozoïdes viables et vitesse des spermatozoïdes). Les paramètres génétiques estimés par la méthode du maximum de vraisemblance restreint (REML) confirment l’héritabilité très faible pour les TNR (0,005 à 0,008) alors que les héritabilités estimées des caractères de production de semence (0,13 à 0,31) et de qualité de semence (0,16 à 0,27) sont plus élevées. Les corrélations entre les variables de chaque catégorie (fertilité, production de semence et qualité de semence) sont toujours élevées. La détection de QTL a été appliquée avec une couverture de 150 marqueurs sur l’ensemble du génome. 1 à 3 QTL ont été détectés pour chacun des caractères et, sur les chromosomes 8 et 11, des QTL ont même été détectés pour plusieurs caractères. Cette étude de primo-localisation, avec des intervalles de confiance relativement larges, est la première étape de recherches visant à cartographier ces QTL et à déterminer leurs actions.

Bovins laitiers | Génétique | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière