Tous les textes des 3R

Reproduction

Bovins laitiers | Génomique | Reproduction

Développement d’indicateurs alternatifs de la fertilité femelle chez les bovins laitiers. Applications à la cartographie fine de QTL.

F. GUILLAUME (1), S. BEN-JEMAA (2), S. FRITZ (3), T. DRUET (1), M. GAUTIER (2)

(1) INRA, Station de Génétique Quantitative et Appliquée, 78352 Jouy-en-Josas cedex, France

(2) INRA, Laboratoire de Génétique biochimique et Cytogénétique, 78352 Jouy-en-Josas cedex, France

(3) UNCEIA, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12, France

INTRODUCTION

Les progrès en termes de performances laitières constatés en France depuis la mise en place de la loi sur l’élevage se sont accompagnés d’une baisse de la fertilité des vaches laitières qui réduit la rentabilité des élevages (Boichard, 1990). La fertilité est donc devenue un enjeu majeur en sélection bovine laitière. Du fait de leurs faible héritabilité, les caractères de fertilité sont difficiles à améliorer par le biais de la sélection classique, le recours à l’information génomique ouvre de nouvelles perspectives. Un programme national de détection de QTL réalisé entre 1996 et 1999 chez les bovins laitiers (Boichard et al., 2003) a permis de détecter plusieurs QTL de fertilité notamment sur le chromosome 3 (BTA3) (Fritz, 2003). Par ailleurs, en 2001, une anomalie génétique (CVM pour Complex Vertebral Malformations), létale à l’état homozygote et responsable d’avortements tardifs a été localisée sur ce même chromosome (Bendixen et al., 2001). L’objectif de ce travail est de cartographier finement le QTL de fertilité femelle du BTA3, d’étudier sur quelle partie de la gestation il intervient (à partir des nouveaux phénotypes développés) et vérifier qu’il ne s’agit pas d’une action liée à CVM. 

Bovins laitiers | Génomique | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière