Tous les textes des 3R

Santé

Ruminants (général) | Santé animale

Utilisation des données de fertilité pour évaluer l’impact de la circulation d’un agent pathogène exotique en dehors des foyers détectés – Application à l’épizootie du sérotype 8 du virus de la fièvre catarrhale ovine en France

NUSINOVICI S. (1,2,3), MONESTIEZ P. (4), SEEGERS H. (1,2,3), BEAUDEAU F. (1,2,3), FOURICHON C. (1,2,3)
(1) Oniris, UMR1300 Biologie, Epidémiologie et Analyse de Risque, La Chantrerie, BP 40706, 44307 Nantes, France
(2) INRA, UMR1300, 44307 Nantes, France
(3) LUNAM, Université de Nantes, Angers, Le Mans, France
(4) INRA, UR546, Biostatistiques et Processus Spatiaux, Avignon, France

RESUME
Pendant l’épizootie causée par le sérotype 8 du virus de la fièvre catarrhale ovine (FCO) en 2007 en France, une proportion importante de troupeaux bovins infectés n’a pas été déclarée via le système de surveillance. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’impact de la circulation d’un agent pathogène exotique en dehors des foyers détectés en prenant pour application l’épizootie de FCO en 2007 en France. Les baisses de fertilité ont été quantifiées chez les vaches appartenant aux troupeaux bovins non déclarés et situés dans la zone d’exposition, et comparées aux baisses de fertilité des vaches appartenant aux troupeaux bovins déclarés foyers après suspicion clinique en 2007. L’amplitude et la durée de la baisse de fertilité de vaches des troupeaux non déclarés situés en zone d’exposition suggèrent que certains de ces troupeaux ont été infectés par le virus en 2007. Ce résultat indique que les pertes de production dans les troupeaux infectés non déclarés pourraient contribuer pour une part importante aux conséquences économiques de la maladie. Plus généralement, les données de fertilité peuvent être utilisées pour mettre en évidence la circulation non déclarée d’un agent pathogène exotique.

Ruminants (général) | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière