Tous les textes des 3R

Santé

Caprins | Santé animale

Mise en évidence d’une excrétion de Cryptosporidium ubiquitum par des chèvres adultes avant la mise-bas

PARAUD C. (1), BRUNET S. (2)

(1) ANSES laboratoire de Niort, 60 rue de Pied de fond, BP 3081, 79000 NIORT, France

(2) ALICOOP, Le Brechet, 79800 PAMPROUX, France

INTRODUCTION

Cryptosporidium sp est le premier agent de diarrhée
néonatale chez le chevreau (Muñoz et al., 1996). En France,
la prévalence d’excrétion chez le chevreau de moins de 21
jours est estimée à 16 % (Delafosse et al., 2006). En cas de
cryptosporidiose clinique, la morbidité et la mortalité peuvent
atteindre respectivement 100 et 60% dans un lot de
chevreau. L’origine principale de l’infection des jeunes est
constituée par le milieu lui-même contaminé par l’émission
d’oocystes très résistants émis par les chevreaux nés
précédemment. Le rôle des chèvres adultes dans l’infection
de leurs chevreaux est controversé : une élévation de
l’excrétion d’oocystes a été rapportée autour de la mise-bas
(Castro-Hermida et al., 2005) mais dans l’espèce bovine, les
espèces excrétées par les adultes et les jeunes sont
différentes (Santín et al., 2008). L’objectif principal de cet
essai était de déterminer quelles espèces de Cryptosporidium
sont excrétées par les chèvres adultes autour de la mise-bas
afin d’évaluer leur rôle dans l’infection des chevreaux.

Caprins | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière