• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Répartition des nutriments azotés et des dépenses énergétiques entre le tube digestif, le foie et les muscles chez des agneaux recevant du ray-grass, stade pâturage

    MAJDOUB L. (1), SAVARY I. (1), BAYLE G. (2), GRIZARD J. (2), VERMOREL M. (1), ORTIGUES-MARTY I. (1)

    (1) INRA, Unité de Recherches sur les Herbivores, Theix, 63122 Saint-Genès-Champanelle, France

    (2) INRA, Unité d’Etude du Métabolisme Protéique, Theix, 63/22 Saint-Genès-Champanelle, France

    RESUME

    Les objectifs de cette étude conduite chez des agneaux en croissance alimentés avec un fourrage vert (ray-grass) conservé par congélation, étaient : 1° de caractériser la nature des nutriments azotés absorbés au niveau de la veine porte et leur répartition entre les tissus drainés par la veine porte (TDVP), le foie et les muscles ; 2° de déterminer les dépenses énergétiques de ces tissus. Deux agneaux d’un poids moyen de 20,7 +/- 3,2 kg ont été cathétérisés au niveau des TDVP, du foie et d’une patte arrière. Ils ont réçu du ray-grass stade pâturage, à un niveau correspondant à 1,8 x entretien, pendant 21 jours. Les contributions respectives des TDVP, du foie et des muscles de la carcasse aux dépenses énergétiques totales estimées étaient de 30 %, 21 % et 28 %. 75 % de l’azote ingéré a été absorbé en veine porte. L’absorption d’ammoniaque représentait 17,6 % et celle d’azote-a-aminé représentait 57 % de l’azote ingéré. Au niveau hépatique, tout l’ammoniaque absorbée a été captée et utilisée partiellement pour la production d’urée dont 54 % fut ensuite recyclé vers le tube digestif. Le foie a utilisé 48 % de l’azote-a-aminé absorbé si bien que 30 % de l’azote ingéré a été relargué sous forme d’ azote-a-aminé par les tissus splanchniques vers les tissus périphériques. La carcasse en a alors capté 33 %. L’équilibre en acides aminés indispensables absorbés en veine porte était très proche de celui des protéines microbiennes avec toutefois un léger excédent relatif en lysine et un déficit relatif en valine. Au niveau hepatique, le foie a utilisé une majorité des acides aminés indispensables absorbés, à l’exception de la thréonine, de la valine et de la leucine, dont la captation n’a pas dépassé 45 %. L’équilibre en acides aminés indispensables captés par les muscles s’est avéré être déficitaire essentiellement en leucine, et de façon plus limitée en méthionine et en thréonine par comparaison avec la composition en acides aminés indispensables de la carcasse rapportée dans la bibliographie. Le taux d’extraction moyen des acides aminés indispensables par la patte arrière a été de 7,9 %. Ce travail confirme le rôle primordial des organes digestifs et du foie dans la fourniture d’énergie et de nutriments azotés aux muscles. Il a montré une absorption d’ammoniaque relativement faible et il suggère que la leucine, la thréonine, la phénylalanine et la méthionine puissent être les acides aminés limitants chez des agneaux en croissance alimentés à base de ray-grass.

    Télécharger le fichier PDF (374.9 ko)

    Voir tous les textes de : Bayle G. | Grizard J. | Majdoub L. | Ortigues-Marty I. | Savary-Auzeloux I. | Vermorel M.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ovins à viande

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés