Tous les textes des 3R

Environnement

Autre filière/espèce | Environnement | GES - gaz à effet de serre | Ruminants (général)

Elevage et changement climatique : évaluer le potentiel d’atténuation à l’échelle mondiale et régionale

MOTTET A. (1), OPIO C. (1), GERBER, P. (1)

(1) FAO, Viale delle Terme di Caracalla 00153 Rome, Italy

RESUME

Le secteur de l’élevage fait face à un double défi : atténuer son impact environnemental tout en répondant à une demande mondiale croissante en produits animaux. Il est un important utilisateur de ressources naturelles, eau, terres et nutriments, et il contribue significativement aux émissions de gaz à effet de serre (GES). Sa croissance doit se réconcilier avec la raréfaction des ressources naturelles et la nécessité de lutter contre le changement climatique. Or, des réductions significatives d’émissions peuvent être réalisées. Cette analyse vise à explorer les scénarios d’atténuation des émissions de GES dans l’élevage au niveau mondial. Elle est basée sur une méthode d’analyse du cycle de vie (ACV) à l’aide du Global Livestock Environmental Assessment Model (GLEAM), développé par la FAO. Ce modèle permet de quantifier les émissions de GES provenant de l’élevage bovin, porcins, de volaille et de petits ruminants. Les résultats estiment les émissions totales du secteur de l’élevage en 2005 à 7,1 GT de CO2-eq, en accord avec les estimations précédentes. Ils confirment les contributions relatives des différentes espèces et systèmes de production -les ruminants étant les contributeurs les plus importants-, des différentes régions du monde et les principales sources -la production d’aliments, la digestion des ruminants et la gestion des effluents. Cette analyse estime que les émissions du secteur peuvent être réduites d’environ 30% grâce à une application étendue de technologies et de pratiques existantes qui génèrent des gains d’efficacité. Cela inclut la production d’aliments du bétail, les technologies de gestion du troupeau et des effluents et les bonnes pratiques utilisées par les 10 à 25% des unités de production les plus efficaces. Cela inclut également des technologies encore peu répandues, tels que le biogaz ou les dispositifs d’économie d’énergie. Cette analyse explore également cinq études de cas régionales d’atténuation en évaluant l’impact de paquets d’options pour différentes espèces, systèmes et régions du monde.

Autre filière/espèce | Environnement | GES - gaz à effet de serre | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière