Tous les textes des 3R

Systèmes d’élevage

Bovins à viande | Pollution | Systèmes d’élevage

Optimisation des bilans des minéraux dans les systèmes bovins viande de l’Ouest.

P. SARZEAUD. (1), G. BENOTEAU(2), P. BISSON (3), J-M. BOUET (4), P. CARTERON (5), B. GALISSON (6), A. GUILLAUME (7), J.Y. CARRE (8), J-M. HENRY (9), T. OFFREDO (10), C. VEILLAUX(11)

Auteurs : Réseaux d’Elevage Bovins Viande de Bretagne, Pays de la Loire et Deux Sèvres

(1) Institut de l’Elevage-Rennes, Chambres d’Agriculture de (2) Loire Atlantique, (3) Deux Sèvres, (4) Vendée, (5) Mayenne, (6) Maine et Loire, (7) EDE du Morbihan, (8) Finistère, (9) Sarthe, (10) Cotes d’Armor, (11) Ille et Vilaine.

RESUME

Dans le cadre de la reconquête de la qualité de l’eau, les systèmes bovins viande des régions intensives de l’Ouest sont concernés par la problématique de réduction et d’optimisation des flux des minéraux à l’échelle de l’exploitation. Ils sont affectés à la fois par le contexte réglementaire et par l’instauration de la conditionnalité des aides dans le cadre de la nouvelle PAC. Afin d’aider les éleveurs à adapter aux mieux leur système à ce nouveau contexte, les Réseaux d’élevage viande bovine de l’Ouest animés par l’Institut de l’Elevage et les Chambres d’Agriculture ont entrepris plusieurs travaux d’évaluation et d’optimisation des flux des minéraux à partir de la méthode du bilan apparent.

Avec 86 kg de N/ha de SAU, les niveaux moyens d’excédents observés restent raisonnables, mais la grande variabilité des résultats incite à chercher les principaux leviers d’optimisation. Ceux-ci dépendent des niveaux d’intensification et des pratiques des éleveurs en matière de fertilisation minérale et organique. Ils sont peu liés à la conduite animale. Des gains sont accessibles par la meilleure utilisation des engrais de ferme et l’ajustement des apports des engrais minéraux aux stricts besoins des plantes. Cela a été confirmé par une étude des pratiques discriminantes entre élevages à « meilleurs » et « moins bons » bilans des minéraux. Entre 1998 et 2002, dans un échantillon constant d’élevages, les excédents des minéraux ont baissé de 20 kg d’azote par ha et de 17 kg de P2O5 et de 27 kg de K2O par ha, preuve d’une prise de conscience mais aussi de changements de pratiques agronomiques.

Bovins à viande | Pollution | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière