Tous les textes des 3R

Génétique et qualité - Génétique

Bovins à viande | Génétique | Qualité viande | Variabilité génétique

Teneur en lipides du muscle et adiposité des carcasses en races bovines à viande : variabilité génétique et effets de marqueurs dans les gènes DGAT1 et Thyroglobuline

RENAND G. (1), BONNOT A. (1), LEVEZIEL H. (2), PAYET N. (2), MALAFOSSE A. (3), HOCQUETTE J.F. (4), LEPETIT J. (5), ROUSSET S. (6), DENOYELLE C. (7), DODELIN V. (8)

(1) INRA, UR337, Station de Génétique Quantitative et Appliquée, 78352 Jouy-en-Josas Cedex

(2) INRA / Université de Limoges, UMR 1061, Unité de Génétique Moléculaire Animale, 123 avenue Albert Thomas, 87000 Limoges

(3) UNCEIA, 149 rue de Bercy, 75975 Paris Cedex 12

(4) INRA, UR1213, Unité de Recherches sur les Herbivores, 63122 Saint-Genès Champanelle

(5) INRA, UR 370, Unité Qualité des Produits Animaux, 63122 Saint Genès-Champanelle

(6) INRA / Université de Clermont 1, UMR 1019, Laboratoire de Nutrition Humaine, 58 rue Montalembert, 63009 Clermont Ferrand Cedex 1

(7) Institut de l’Elevage, Laboratoire d’Analyses et Technologies des Viandes, route d’Epinay, 14310 Villers Bocage

(8) Institut de l’Elevage, Service Sélection, 149 rue de Bercy, 75975 Paris Cedex 12

RESUME

La teneur en lipides du muscle Longissimus thoracis et l’adiposité des carcasses (note d’état, poids de gras interne et proportion de gras dans la 6ème côte) ont été mesurées sur 3355 taurillons engraissés et abattus dans le cadre du testage sur descendance de 114 taureaux de races Charolaise (Ch), Limousine (Li) et Blonde d’Aquitaine (BA). Les effectifs de taurillons / pères sont respectivement de 1116 / 48, 1257 / 36 et 982 / 30. Les paramètres génétiques des trois mesures d’adiposité des carcasses sont généralement cohérents entre les races avec des héritabilités moyennes. Toutefois l’héritabilité du gras de dissection est nulle en Li. Pour la teneur en lipides intramusculaires, il apparaît des différences entre les races. Son héritabilité est nettement plus élevée en Ch. Les corrélations génétiques de cette teneur avec l’adiposité des carcasses sont très élevées en Ch et BA (environ + 0,7) alors qu’elles sont étonnamment négatives en Li.

Le polymorphisme dans les gènes DGAT1 et Thyroglobuline est similaire dans les trois races avec des fréquences comprises entre 8 % et 30 % pour l’allèle le plus rare. Les analyses d’association ne montrent aucun effet de ce polymorphisme sur les quatre caractères étudiés, aussi bien au niveau de la population, qu’intra pères.

Bovins à viande | Génétique | Qualité viande | Variabilité génétique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière