Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Caprins | Qualité des produits

Conséquences d’une sélection sur la concentration en cellules somatiques du lait de chèvre sur la transformation de type lactique

CAILLAT H. (1), AUGERAT D. (2), PETRIER M. (3), BOUVIER F. (2), LEROUX V. (3), DELACROIX-BUCHET A.(4), RUPP R. (1)

(1) INRA, UR631 Station d’Amélioration Génétique des animaux, F-31326 CASTANET-TOLOSAN

(2) INRA, UE332, Domaine de Bourges-La Sapinière, F-18390 OSMOY

(3) Chambre d’Agriculture du Cher - CTFC, 2701 route d’Orléans –BP10, F-18230 SAINT-DOULCHARD

(4) INRA, UMR1319 MICALIS, Domaine de Vilvert, F-78352 JOUY-EN-JOSAS

INTRODUCTION

La concentration en cellules somatiques du lait (CCS)
témoigne de l’état inflammatoire de la mamelle.Ce critère
indirect mais héritable (0,20-0,24- Rupp et al., 2011) permet
d’envisager une sélectionpour les races laitières caprines.
La mise en place d’une sélection divergente sur ce caractère
a montré l’efficacité d’une telle sélection pour diminuer
l’occurrence et laquantité de bactéries présentes dans le lait
(Caillat et al., 2011).
En complément de cette étude, nous avons évalué les
conséquences de cette sélection sur la transformation des
laits en fromages de type lactique. Cet article présente donc
les résultats d’un protocole visant à apprécier l’aptitude à la
coagulation des laits et la qualité de fromages issus de
chèvres appartenant aux lignées à CCS élevées (CCS+) et
faibles (CCS-).

Caprins | Qualité des produits

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière