Tous les textes des 3R

Variabilité génétique

Bovins laitiers | Génétique | Variabilité génétique

Croiser ou ne pas croiser : analyse génétique et analyse des controverses autour de l’infusion de gènes étrangers au sein d’une race bovine en conservation, la Rouge Flamande.

A. Lauvie(1,2), A. Audiot (1), C. Danchin-Burge(3), L. Avon(3), F. Casabianca(4), E. Verrier(2)

(1) INRA SAD, UR SICOMOR, BP 52627, 31326 Castanet Tolosan Cedex

(2) INA P-G/ INRA GA, UMR DGA

(3) Institut de l’Elevage, Dépt Génétique

(4) INRA SAD, UR LRDE

INTRODUCTION

La race bovine Rouge Flamande, forte de 2000 vaches en 2005 dont 900 au contrôle laitier, est une race laitière du nord de la France qui bénéficie de mesures conservatoires et d’un soutien de la collectivité à ce titre. La race Rouge Danoise, dite aujourd’hui RDM 1970, a été utilisée en croisement sur la race dès 1958, ainsi que la race Rouge Belge. En 1977, un programme de conservation de la race pure a été mis en place mais sans succès, du fait de l’autorisation de collecter des taureaux croisés, de l’usage croissant de ces derniers et de la confusion des codes race. Nous avons cherché à mettre en relation, d’une part les points de vue sur les choix collectifs de gestion et, d’autre part, la situation génétique de la population.

Bovins laitiers | Génétique | Variabilité génétique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière