• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Teneur en oligo-éléments des fourrages

    SCHLEGEL P. (1), WYSS U. (1)

    (1) AGROSCOPE - Institut des sciences en production animale, Tioleyre 4, 1725 Posieux, Suisse

    RESUME

    Le but de cette étude consistait, à analyser la teneur en cuivre, cobalt, fer, manganèse, zinc et sélénium de l’herbe en fonction de la composition botanique, du cycle de végétation, du stade de développement et de la forme de conservation. L’objectif était de proposer des valeurs de références sur la base de modèles. Entre 2008 et 2011, 188 échantillons d’herbe ont été prélevés sur les prés et les pâturages de deux sites expérimentaux. Lors des récoltes pour conservation (n = 50) un échantillon était prélevé avant la fauche, un lors de la mise en conservation et un sous forme conservée (foin / regain séché au sol, foin / regain ventilé ou ensilage). L’influence de la technique de récolte (hauteur de coupe et préfanage) a été étudiée dans l’ensilage d’herbe. Les teneurs en Cu et en Zn étaient réduites par la présence abondante en graminées (P < 0,001). Les prairies riches en raygrass avaient 10% de Cu et 47 % de Mn en moins que les prairies sans prédominance en raygrass (P < 0,001). Le vieillissement a progressivement réduit les teneurs en Cu (P < 0,001 linéaire et quadratique), Fe (P < 0,001 linéaire et P < 0,05 quadratique), Mn (P < 0,01 linéaire et P < 0,05 quadratique) et Zn (P < 0,001 linéaire et P < 0,01 quadratique), surtout durant les stades précoces. Le 1er cycle de végétation avait des teneurs en Cu (P < 0,001), Mn (P < 0,05) et Zn (P < 0,001) réduites de respectivement 37, 19 et 15 % par rapport aux repousses. Les teneurs en Co et Se étaient faibles et n’étaient pas expliquées par les variables étudiées. Une coupe basse augmentait de respectivement 95, 96, 37 et 7 % les teneurs en Co (P < 0,01), Fe (P < 0,01), Mn (P < 0,01) et Zn (P < 0,05). Le fait de préfaner l’herbe fauchée avec une coupe basse permettait de réduire les teneurs en Co, Fe et Mn, qui s’explique par une réduction des contaminations de terre. L’absence de préfanage augmentait la teneur en Zn de 7 %. Les pertes durant les travaux de fenaison s’élevaient à 9 % de Cu (P < 0,10) et à 11 % de Zn (P < 0,05) pour le foin séché en grange et même à 18 % de Zn (P < 0,001) pour le foin séché au sol. Les teneurs minérales n’ont pas évolués durant la conservation du foin / regain. Les travaux de récolte d’ensilage tendaient à augmenter les teneurs en Fe de 138 % et en Mn de 30 %, mais la principale concentration s’est faite lors du processus de fermentation, car au final, l’ensilage avait des teneurs accrues de 240, 65 et 13 % respectivement en Fe (P < 0,01), Mn (P < 0,001) et Zn (P < 0,001) par rapport à l’herbe fraiche initiale. La présente étude permet de proposer des valeurs de références pour la teneur en oligo-éléments des fourrages en fonction de la composition botanique, du cycle de végétation, du stade de développement et du mode de conservation. Ceci visant à une meilleure prise en compte des teneurs en oligo-éléments de l’herbage lors de l’optimisation des apports minéraux des herbivores.

    Télécharger le fichier PDF (258.7 ko)

    Voir tous les textes de : Schlegel P. | Wyss U.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Alimentation | Fourrage | Ruminants (général)

    Autres textes des

    3R 2013 - Séance :

    Nouveaux concepts pour l’alimentation, son pilotage et la composition de la ration

    Rénovation des unités alimentaires des ruminants : les principales relations utilisées pour le calcul des apports alimentaires. 

    SAUVANT D., NOZIERE P.

    Quantification des interactions digestives chez les petits ruminants, résultats préliminaires 

    NOZIERE P., GIGER-REVERDIN S., CHAPOUTOT P., SAUVANT D.

    Prévision de la teneur en matières grasses et de la composition en acides gras des fourrages 

    MAXIN G., GLASSER F., DOREAU M., BAUMONT R.

    Rôle de l’équilibre en azote dégradable et de l’alimentation protéique individualisée sur l’efficience d’utilisation de l’azote 

    CUTULLIC E., DELABY L., EDOUARD N., FAVERDIN P.

    Des rations de ruminants aux nutriments transférés par le foie et fournis aux tissus périphériques  

    Affiche. • Utilisation d’huiles essentielles pour la protection des protéines dans une ration vaches laitières 

    MATHIEU Y., POULLAIN C., HUNEAU T., ROUILLE B.

    Affiche. • Utilisation d’une ration produite localement dans la finition des veaux de vaches 

    MOREL I., BONNEFOY C.

    Affiche. • Modèle de prédiction du risque mycotoxines chez les troupeaux laitiers 

    LAURAIN J., RODRIGUEZ M.A.

    Affiche. • Compter le nombre de coups de mâchoire entre deux déglutitions : un élément pertinent pour évaluer la fibrosité physique d’une ration pour vache laitière ? 

    GERARD C., N’DIAYE L., BURBAN H., GUYONVARCH A.

    Affiche. • Utilisation de tanin de châtaignier chez les vaches laitières en complément d’une ration excédentaire en azote soluble au pâturage 

    CHAPUIS D., DELABY L., ROUILLE B., BERNUS M., PERREAU- BONNIN H.

    Affiche. • Méthionine, lysine et proline rumino-protégées : évaluation de la protection ruminale 

    PARATTE R., ROSS D. A., PIVA A., VAN AMBURGH M.E.

    Affiche. • Traduction des effets digestifs de l’urée dans les systèmes PDI et UF rénovés 

    CHAPOUTOT P., NOZIERE P., SAUVANT D.

    Affiche. • Variations des dépenses énergétiques du foie en fonction des apports alimentaires et des nutriments absorbés chez les ruminants 

    AL-JAMMAS M., VERNET J., BAHLOUL L., NOZIERE P., LAPIERRE H., AGABRIEL J., ORTIGUES-MARTY I.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés