Tous les textes des 3R

Concilier environnement et production

Bovins laitiers | Environnement

Comparaison de la production et de la valorisation de prairies Ray-grass anglais-trèfle blanc et de prairies permanentes fertilisées en azote

HOUSSIN B. (1), HARDY A. (2), MORIN L. (2)

(1) Chambre d’agriculture de la Manche, Maison de l’agriculture, Avenue de Paris, 50009 Saint-Lô Cedex, France

(2) Ferme expérimentale de la Blanche Maison, 50880 Pont Hébert, France

INTRODUCTION

Le pâturage constitue un élément important dans la conduite
des exploitations. Il devrait constituer le socle des systèmes
de production laitière durable (PEYRAUD et DELABY, 2005).
Il permet de limiter les coûts de production et les risques
environnementaux. Dans ce contexte les associations
graminées et trèfle blanc présentent encore plus d’intérêt
puisqu’elles permettent d’obtenir, sans azote (ou peu), le
même niveau de rendement qu’une prairie naturelle
moyennement azotée (SIMON et al, 2002) et le même niveau
de performances laitières (ITEB, 1991). De plus, la réduction
de la fertilisation azotée permet de diminuer les émissions
vers l’eau, l’air et le sol et les impacts environnementaux
(acidification de l’air, eutrophisation, réchauffement
climatique).
A partir des suivis de pâturage du troupeau de la ferme
expérimentale de la Blanche Maison située à Pont-Hébert
(50), nous présentons ici une synthèse des rendements et
des valorisations par les vaches laitières de deux types de
prairies (prairies permanentes fertilisées en azote et
association RGA+TB).

Bovins laitiers | Environnement

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière