Tous les textes des 3R

Systèmes d’élevage

Ovins laitiers | Systèmes d’élevage | Traite

Effet du rythme de traite des brebis laitières Lacaune sur le temps de travail et les consommations en eau et en électricité en salle de traite

HASSOUN P. (1), VERNHES G. (2), AUTRAN P. (3)

(1) INRA, UMR 868, Systèmes d’élevage Méditerranéens et Tropicaux, 34 060 Montpellier Cedex 1, France

(2) Lycée Les Vaseix 87430 Verneuil sur Vienne (adresse actuelle : 1 Chemin des Oiseaux, 81600 Gaillac)

(3) INRA, Domaine de La Fage, 12250 Saint Jean et Saint Paul

INTRODUCTION

En élevage laitier, le travail consacré à la traite biquotidienne
représente 50% du temps de travail de l’éleveur (Pomiès et
al., 2008). Les eaux de lavage (eaux blanches) en salle de
traite représentent en moyenne 362 l/j (Patout et al., 2003).
D’autre part, au sein du bloc de traite, la consommation
électrique du tank, du chauffe-eau et de la pompe à vide,
représenterait jusqu’à 85% de la consommation électrique
totale du bloc de traite (Dollé et al., 2006). Des mesures ont
été faites sur brebis laitières au Domaine INRA de La Fage
(Génétique Animale) dans le cadre du projet Roquefort’in sur
la monotraite. Ces mesures complètent celles du projet
"CASDAR eau" (Roussel et al., 2012) sur les quantités d’eau
bue par les animaux.

Ovins laitiers | Systèmes d’élevage | Traite

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière