Tous les textes des 3R

Pâturage

Conduite d’élevage | Pastoralisme | Pâturage

De l’écofaciès au plan de pâturage une gestion raisonnée des alpages basée sur l’évolution de la valeur des végétations

LAMBERTIN M. (1), LAPEYRONIE P. (2), MOLENAT G. (2)

(1) Pastoralisme en montagne, 12 allée P.L. Courier 26000 Valence.

(2) Unité de Zootechnie Méditerranéenne, INRA-ENSA.M Montpellier.

RESUME

En alpage la connaissance des écofaciès de végétation autorise une bonne estimation des ressources pastorales disponibles en quantité (sur la base de l’énergie disponible) et en qualité. Le recours à la « Somme des Degrés Jours » ajouté un critère simple de prise en compte des aspects phénologiques et permet d’établir, pour chaque faciès, des courbes d’évolution de la production fourragère. Il devient alors possible de proposer des calendriers de pâturage adaptés aux époques et volumes de production. L’adaptation du calendrier de pâturage pour intégrer les contraintes liées aux exigences zootechniques, aux exigences pratiques, au travail du berger et à la protection de l’environnement conduit à la mise au point du plan de pâturage. L’exploitation des végétations au plus près de leur optimum, la mise en défense des zones sensibles et l’utilisation différée de faciès choisis permettent (1) d’atteindre la charge optimale la mieux adaptée, (2) de protéger les sites et végétations et (3) de favoriser un bon équilibre de la faune sauvage sans alourdir le travail du berger.

Conduite d’élevage | Pastoralisme | Pâturage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière