Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Fourrage | Ruminants (général)

Le mode de conservation du fourrage et le cycle influent sur la teneur en tanins condensés des légumineuses

GIRARD M. (1,2), GROSSE BRINKHAUS A. (1,2), AMPUERO KRAGTEN S. (1), ARRIGO Y. (1), WYSS U. (1), KREUZER M. (2), DOHME-MEIER F. (1), BEE G. (1)

(1) Station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux, route de la Tioleyre 4, case postale 64, 1725 Posieux, Suisse

(2) ETH Zurich, Institut en Sciences animales, Zurich, Suisse

INTRODUCTION

Depuis plusieurs années, un intérêt particulier se porte sur les
légumineuses contenant des tanins condensés (TC), telles
que le sainfoin (Onobrychis viciifolia) et le lotier corniculé
(Lotus corniculatus). De nombreuses études relatent de leurs
effets sur l’émission de méthane et d’azote chez les
ruminants. Cependant, les TC sont aussi étudiés pour leurs
aspects sur la qualité des produits issus des ruminants. De
par leurs structures riches en groupements phénoliques, les
TC possèdent des propriétés de liaisons aux protéines. Cela
permet d’une part de limiter la dégradation des protéines
dans le rumen et d’autre part peut modifier l’activité de
certaines enzymes des micro-organismes du rumen, dont
celles impliquées dans la biohydrogénation des acides gras
polyinsaturés. Le mode de conservation du fourrage (frais,
foin, ensilage) pourrait influer sur la concentration et la nature
des TC et par conséquent avoir différents effets dans le
rumen. Le but de cette étude est de voir l’évolution de la
concentration en TC durant le processus de préfanage et
d’ensilage.

Alimentation | Fourrage | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière