Tous les textes des 3R

Alimentation

Bovins à viande | Complémentation | Digestion - Métabolisme | Santé animale

Biodisponibilité du glycinate de cuivre chez le taurillon nourri avec présence croissante d’antagonistes cupriques.

P. SCHLEGEL (1), S.L. HANSEN (2), K.E. LLOYD (2), L.R. LEGLEITER (2), J.W. SPEARS (2)

(1) Pancosma S.A., voie des Traz 6 1218 Le Grand-Saconnex, Suisse

(2) Department of Animal Sciences, North Carolina State University, Raleigh, U.S.A

INTRODUCTION

En production bovine, les cas de carences cupriques sont fréquents. Une des causes majeures est la disponibilité réduite du cuivre (Cu) par la présence d’antagonistes nutritionnels tels que molybdène (Mo), soufre (S) ou fer (Fe). Mo et S forment, dans le rumen, des thiomolybdates se liant aux ions de Cu présent réduisant l’absorbabilité du Cu au niveau intestinal. Une forme de Cu supplémentée n’interagissant pas avec les thiomolybdates dans le rumen et qui, de ce fait serait mieux absorbable par l’animal, permettrait de réduire les cas de carences cupriques. L’objet de cette étude consistait à mesurer la biodisponibilité du Cu, supplémenté sous forme inorganique ou organique, en présence croissante d’antagonistes cupriques.

Bovins à viande | Complémentation | Digestion - Métabolisme | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière