Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation

Effet de l’incorporation de la matière grasse protégée sur les performances de croissance de jeunes bovins Charolais recevant un régime de finition riche en concentré

M. BEN SALEM. (1)

(1) INRAT, Laboratoire des Productions Animales et Fourragères, 2049 Ariana, Tunisie ; Université de Carthage

INTRODUCTION - Les jeunes bovins laitiers de race Holstein assurent environ 40% de la production de viande bovine en Tunisie. Ils reçoivent généralement une ration composée d’ensilage et/ou de foin de céréales et du concentré industriel (Ben Salem, 2006). Cependant, on assiste ces dernières années à l’introduction dans le pays des jeunes bovins de race à viande importés de France pour l’engraissement local. La ration de ces animaux se caractérise par une densité énergétique très élevée. Or, l’ensilage et le foin d’avoine souvent de faibles valeurs alimentaires et le concentré industriel basé sur les céréales ne permettent pas la couverture totale des besoins de ces animaux. La technique d’incorporation de matière grasse dans les rations sèches d’engraissement constitue une alternative intéressante aux régimes classiques pratiqués dans le pays compte tenu de sa simplicité, d’une part, et de la moindre densité énergétique des ingrédients du concentré industriel, d’autre part. L’objectif de ce travail était d’étudier l’effet de l’incorporation de la matière grasse protégée dans la ration sur les performances zootechniques et sur le rendement carcasse des jeunes bovins de race Charolaise recevant un régime de finition riche en aliments concentré industriel.

Alimentation

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière