• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Staphylocoques - Entérotoxines staphylococciques- Produits laitiers - Risques en pathologie humaine

    C. LAPEYRE

    Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments, AFSSA Paris LCHA - Unité Toxines Microbiennes - 10 rue Pierre Curie - 94704 Maisons Alfort

    RESUME

    Les toxi-infections alimentaires (TIA) à staphylocoques sont dues en général, à une contamination d’origine humaine. Parmi les dix entérotoxines staphylococciques (SE) connues (A, B, Cl, C2, C3, D, E, G, H, I), SEA représente plus de 75% des TIA. La dose toxique de 100 ng de toxine pour une ingestion a été estimée à partir d’une TIA à lait chocolaté, aux USA (Evenson et al. 1988). Les produits laitiers sont considéres comme particulièrement à risques, en raison de la présence de staphylocoques à coagulase positive (SCP) dans le lait. Les biotypes animaux sont majoritaires, mais des biotypes humains peuvent aussi être présents. 60% à 80% des souches caprines et ovines produisant essentiellement SECs sont entérotoxinogènes ; 5% à 30% des souches bovines produisant plutôt SEA sont entérotoxinogènes, selon les enquêtes. Par ailleurs, plus de 50% des souches humaines sont toxinogènes et produisent majoritairement SEA, mais aussi SED, SEB et SEC. Différentes études effectuées en collaboration avec l’AFSSA Paris montrent que la toxinogenèse est possible dans des conditions de fabrications fromagères. M. Sesques (1994) a montré que la toxinogénèse de SED et de SEB est possible en lait cru et en conditions thermiques de fabrication de St Nectaire. C. Vemozy et A. Meyrand (1998) ont montré la production de SEA en conditions de fabrication de fromages de chèvre à caillé lactique ou présure. Les conditions technologiques de fabrication des fromages étant favorables à une multiplication des SCP, les 48 premières heures les plus à risques doivent etre bien maitrisées pour ne pas dépasser les niveaux >106 ufc de SCP, nécessaires à la toxinogénèse. En effet, bien que le nombre de TIA confirmées à entérotoxines dans les produits laitiers soit relativement faible en France (4%), S.aureus reste l’agent bactérien le plus frequemment mis en cause dans les TIA à produits laitiers. Par ailleurs, les contrôles réalisés à l’AFSSA Paris en 1998 et 1999 montrent une proportion importante de produits au lait cru et au lait thermisé de qualité microbiologique peu satisfaisante, mais la faible présence d’entérotoxines (4,6% de fromages et 33% de laits positifs en entérotoxines ; les fromages de chèvre et de brebis semblant plus à risques que les fromages de vache).

    Télécharger le fichier PDF (320.5 ko)

    Voir tous les textes de : Lapeyre C.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins laitiers | Caprins | Fromage | Ovins laitiers | Qualité des produits | Qualité lait

    Autres textes des

    3R 1999 - Séance :

    Qualité hygiénique des produits

    Portage bactérien chez les ruminants et hygiène du lait 

    P. PARDON, J. MARLY, E. ZUNDEL, S. BASTIAN, Y. MILLEMANN

    Maîtrise de la qualité hygiénique en production laitière : l’application du HACCP en élevage 

    V. HEUCHEL, P. PARGUEL, V. DAVID, M. LENORMAND, P. LE MENS

    Etude de la croissance de Staphylococcus aureus dans le lait et les fromages de chèvre au lait cru 

    P. LE MENS, Y. LEFRILEUX, H. TORMO, C. VERNOZY-ROZAND

    Procédures d’analyses de la composition de produits destinés à l’alimentation humaine ou animale 

    B. LEBEAU, A. LOSTANLEN, E. CADORET, M. PRIN, J.P. MOISAN, F. LE VACON

    Affiche • Apport d’outils de typage moléculaire à la compréhension de la circulation de salmonelles de l’élevage bovin au produit fini 

    Y. MILLEMANN, S. BEHAR, S. GAUBERT, C. COLMIN

    Affiche • Escherichia coli producteurs de Vérotoxines : détermination des taux de portage chez les bovins et dans les aliments, comparaison des souches isolées 

    V. LIVRELLI, N. PRADEL, C. FORESTIER, B. JOLY, A. REYNAUD, C. DE CHAMPS

    Affiche • Evolution au cours de l’alpage de la concentration en cellules somatiques du lait de vache 

    B. MARTIN, A. LAMARCHE, A. HAUWUY, J.B. COULON, B. POUTREL

    Affiche • Un cas atypique de chute de taux butyreux du lait avec une supplémentation de matières grasses végétales 

    M. DOREAU, Y. CHILLIARD

    Affiche • Variations saisonnières du taux d’urée du lait de troupeau, effet du passage en prairie 

    V. DECRUYENAERE, J. FABRY, A. VAN REUSEL, N. BARTIAUX-THILL

    Affiche • Influence du dénombrement cellulaire sur la composition et les aptitudes à la coagulation de laits de tank 

    Y. LE ROUX, F. LAURENT

    Affiche • Influence des cellules somatiques sur les qualités technologiques du lait de chèvre et sur les caractéristiques des fromages de chèvre 

    F. MORGAN, C.E. GASPARD

    Affiche • Caractérisation et origine des défauts de flaveur dans les fromages de chèvre 

    V. HEUCHEL, P. LE MENS, G. JAUBERT, G. SAUVAGEOT

    Affiche • Les chutes de taux butyreux en élevage caprin 

    J. LE SCOUARNEC, J.M. FONTANET, B. BAUDOUIN, P. KERSALE

    Affiche • Traitements de la litière au paraformaldehyde, qualité de l’air et qualité du lait de brebis 

    A. SEVI, A. MUSCIO, D. CASAMASSIMA, M. ALBENZIO, G. FIUME

    Affiche • Composition chimique et aptitude à la coagulation du lait de races bovines Modicana et Holstein élevées en Sicile (Italie) 

    R. MALDONATO, B. MARTIN, V. CHIOFALO

    Affiche • Toxicocinétique, dans le lait et le plasma de chèvre, de l’ergovaline, une mycotoxine de champignons endophytes du genre Neotyphodium 

    A. DURIX, Ph. JAUSSAUD, A. VIGIE, F. GUIGUEN, S. BONY

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés