Tous les textes des 3R

Qualité nutritionnelle des produits et santé humaine

Bovins laitiers | Qualité des produits

Composés d’intérêt nutritionnel de laits de grand mélange : teneurs en acides gras et vitamines selon l’altitude et la saison.

C. AGABRIEL (1), A. FERLAY (2), C. JOURNAL (1), C. SIBRA (1), D. TEISSIER (3) , P. GROLIER (4), J.C. BONNEFOY (2),

E. ROCK (4), Y. CHILLIARD (2), B. MARTIN (2)

(1) Unité Élevage et Productions des Ruminants, soutenue par l’INRA, ENITA Clermont, 63370 Lempdes

(2) Unité de Recherches sur les Herbivores, INRA, 63122 Saint Genès Champanelle

(3) Chambre d’Agriculture de Haute-Loire, 43000 Le Puy en Velay

(4) Unité Maladies Métaboliques et Micronutriments, INRA, 63122 Saint Genès Champanelle

RESUME

Des travaux récents, menés en conditions expérimentales, ont montré que les teneurs des laits en certains constituants d’intérêt nutritionnel (acides gras, vitamines A et E, caroténoïdes) varient fortement selon les régimes alimentaires. L’objectif de cette étude était de confirmer ces résultats expérimentaux avec des laits de mélange valorisés par l’industrie laitière et produits dans 5 zones du département de Haute-Loire distinctes par l’altitude et le système fourrager. Du lait, issu de 2 tournées délimitées au sein de chaque zone (7 à 37 troupeaux par tournée), a été collecté 2 fois en hiver (alimentation des vaches à base de fourrages conservés) et 3 fois en été (alimentation comprenant du pâturage). Les teneurs en acides gras, vitamines et caroténoïdes des 50 laits de citerne ont été mesurées. Les conditions de production du lait, enregistrées dans les 206 exploitations concernées, ont permis de constituer des indicateurs à l’échelle de la tournée, en prenant en compte la contribution relative de chaque troupeau au remplissage de la citerne. Les caractéristiques des 50 "troupeaux moyens" ainsi définis (l’altitude, la race, le stade physiologique des vaches et surtout leur alimentation) ont été mises en relation avec celles des laits de citerne. Les caractéristiques des laits diffèrent selon la saison de production (hiver ou été) et pour chaque saison selon la provenance des laits (plaine ou montagne). Les laits produits au pâturage ont été plus jaunes et plus riches en ß-carotène, lutéine, vitamine E et acides gras insaturés. Intra-saison, les laits de montagne se sont différenciés des laits de plaine par des teneurs en acide gras insaturés globalement plus élevées et une couleur plus soutenue. Les différences observées sont d’abord liées à la nature des fourrages consommés par les animaux, notamment à la présence en quantité significative de maïs dans les zones de plaine et à l’utilisation majoritaire d’herbe dans les zones de montagne et au pâturage. Les indicateurs relatifs à l’alimentation des "troupeaux moyens" ont permis de confirmer l’effet du mode de conservation de l’herbe et de sa composition floristique sur les teneurs en vitamine E et sur la composition en acides gras de laits de tournées. La majorité des résultats obtenus en conditions expérimentales est ainsi confirmée par une approche multi-factorielle sur le terrain. La variabilité des constituants de ces laits de tournée a été, dans l’ensemble, aussi importante que celle observée sur des laits de lots de vaches nourries avec des régimes extrêmes.

Bovins laitiers | Qualité des produits

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière