Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité lait

Variabilité de la taille et de la composition en acides gras des globules gras du lait chez la vache laitière.

S. COUVREUR (1,2), C. HURTAUD (2), J.L. PEYRAUD (2)

(1) Unité Mixte de Recherches INRA-Agrocampus Rennes Production du Lait, Domaine de la Prise, 35590 Saint-Gilles

(2) Ecole Supérieure d’Agriculture d’Angers, 55 rue Rabelais, BP 30748, 49007 Angers Cedex 01

RESUME

Les mécanismes de synthèse des acides gras (AG), les facteurs d’élevage qui permettent de les moduler et les relations entre la composition en AG et les principales composantes du lait commencent à être bien connus. Ce n’est pas encore le cas pour la taille des globules gras (GG) du lait. L’objectif de ce travail est de préciser les relations entre la taille des GG, la production laitière (PL) et la composition fine du lait (AG et matières protéiques). Une analyse multivariable, combinant une analyse en composantes principales et une analyse discriminante, a été menée sur 2 jeux de données composés de 206 et 109 vaches laitières (VL) caractérisées par des variables de PL, de composition du lait, de profil en AG et de taille de GG. Cette analyse a été complétée par un essai étudiant la PL et la composition fine du lait de VL sécrétant leur MG sous forme de petits GG ou de gros GG. Ces 2 approches ont permis de montrer que la taille des GG est corrélée négativement avec la PL, la matière protéique (MP) et le calcium produit et positivement avec les TB et TP. Ceci laisse penser que les VL produisant de petits GG ont une activité de synthèse de lait et de protéines plus intense. La taille des GG n’est pas liée à la quantité de MG produite. La teneur en membrane dans la MG est plus élevée chez les VL sécrétant des petits GG. La taille des GG est liée négativement à la teneur et à la quantité sécrétée quotidiennement d’AG mono-insaturés et au rapport C18:1/C18:0 et positivement à la teneur et à la quantité sécrétée quotidiennement d’AG courts. Ces résultats laissent donc envisager de nouvelles perspectives d’amélioration de la qualité de la MG couplant taille et composition des GG. Les mécanismes impliqués dans la sécrétion des GG restent encore à déterminer.

Bovins laitiers | Qualité des produits | Qualité lait

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière