Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins à viande | Qualité des produits | Qualité viande

Comparaison de différentes méthodes pour la prédiction de la composition corporelle et celle de la carcasse de jeunes bovins

DENOYELLE C. (1), RENAND G. (2), FISHER A. (3)

(1) Institut de l’Elevage, Service qualité des Viandes, 14310 VILLERS BOCAGE

(2) INRA, Département de génétique animale, 78352 JOUY-EN-JOSAS

(3) Division of Food animal science, University of Bristol, Langford, BRISTOL BS187DY, United Kingdom.

RESUME

Cette étude réalisée sur 2 lots de jeunes bovins Charolais (79 et 64), a eu pour objet de tester et comparer différentes méthodes de prédiction de la composition corporelle et de celle de la carcasse. Il s’agit notamment de la mesure de la vitesse des ultrasons (en vif et en carcasse), de l’échographie et de la mesure de la taille des adipocytes du tissu adipeux sous-cutané. Les données ont été analysées par lot par la méthode de régression linéaire pas à pas. Parmi les mesures réalisées en vif, la mesure de la taille des adipocytes possède le meilleur pouvoir prédicteur des dépôts adipeux totaux dans le poids vif vide (R2 = 63 et 70%, RSD = 1.17 et 1.59), suivie par la mesure de la vitesse des ultrasons (R2 = 59 et 55%, RSD = 1.26 et 1.95). Concernant la prédiction des dépôts adipeux totaux dans la carcasse par les mesures réalisées en carcasse, la mesure de la vitesse des ultrasons est la méthode la plus performante (R2 = 71 et 77%, RSD = 0.85 et 1.32). Ces résultats confirment l’intérêt des mesures de vitesse d’ultrasons en vif et en carcasse et permettent dès à présent d’envisager leur utilisation dans les programmes de sélection génétique, ou pour des études zootechniques.

Bovins à viande | Qualité des produits | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière