Tous les textes des 3R

Alimentation et Conduite d’élevage

Alimentation | Bovins laitiers | Conduite d’élevage | Economie

Pratiques et résultats de deux groupes d’exploitations laitières bretonnes économes en concentrés (60 ou 80 g par kg de lait).

G. LOSQ (1), B. PORTIER (2), G. TROU (3), R. HERISSET (4), V. BROCARD (5), C. GOMINARD (6)

(1) Chambres d’Agriculture de Bretagne - BP 540 - 22195 Plérin Cedex

(2) Chambres d’Agriculture de Bretagne - 5, allée Sully - 29322 Quimper Cedex

(3) Chambres d’Agriculture de Bretagne - CS 14226 - 35042 Rennes Cedex

(4) Chambres d’Agriculture de Bretagne - BP 77 - 56002 Vannes Cedex

(5) Institut de l’Elevage - BP 85225 - 35652 Le Rheu Cdx

(6) ENITA - 63370 Lempdes

RESUME

Le coût alimentaire représente 55 % des charges opérationnelles des exploitations laitières bretonnes. C’est la cible principale pour améliorer le revenu des producteurs dans un contexte de quota. Ce travail analyse les conséquences d’une forte économie de concentrés en élevages laitiers. Il complète les essais réalisés à la ferme expérimentale de Trévarez de 1992 à 2001. Des élevages distribuant de 60 à 80 g de concentrés par kg de lait (contre 140 g en moyenne sur la région Bretagne) et utilisant de 6 à 49% de maïs dans la SFP ont été suivis pendant 3 ans. Deux groupes ont été retenus : 17 exploitations « très économes » produisant 6 642 kg de lait avec 410 kg de concentrés et 7 exploitations « économe performant » produisant 7 827 kg de lait avec 647 kg de concentrés. Les pratiques d’alimentation, les résultats de production, les bilans de reproduction, l’évolution de l’état d’engraissement des vaches ainsi que les résultats économiques des élevages ont été analysés. Les coûts alimentaires de ces élevages sont faibles (respectivement 45 et 51 €/1 000 l de lait) et se traduisent au final par de bonnes efficacités économiques qui les situent dans les tout meilleurs résultats des producteurs de lait de la région (42 % d’EBE dans le produit total contre 35% pour la moyenne des producteurs de lait bretons qui réalisent 7200 kg de lait avec 1T de concentrés). Les résultats de reproduction sont comparables aux moyennes bretonnes et les pertes d’état (4 200 notations effectuées) sont au maximum de 1 pt en début de lactation.

Alimentation | Bovins laitiers | Conduite d’élevage | Economie

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière