Tous les textes des 3R

Systèmes

Bovins à viande | Bovins laitiers | Systèmes d’élevage

Dans un contexte incertain, rien ne remplace la cohérence du projet d’élevage initial

Martin G. (1), Magne M-A. (2), Dumas G. (1), Murat C. (3), Vidal J-C. (3), Weber M. (3), San Cristobal M. (4)

(1) AGIR, Université de Toulouse, INRA, INPT, INP- EI PURPAN, Castanet-Tolosan, France

(2) AGIR, Université de Toulouse, INRA, INPT, INP- EI PURPAN, ENSFEA, Castanet-Tolosan, France

(3) Chambre d’Agriculture de l’Aveyron, F-12000 Rodez, France

(4) GenPhySE, Université de Toulouse, INRA, INPT, INP-ENVT, Castanet Tolosan, France

RESUME

Les éleveurs doivent continuellement adapter leur élevage pour réduire sa vulnérabilité à un contexte météorologique et économique de plus en plus incertain et volatil. La question se pose toutefois de savoir si des ajustements techniques mis en œuvre ponctuellement peuvent s’avérer suffisants pour maintenir voire réduire la vulnérabilité de l’élevage à la variabilité météorologique et économique. Pour répondre à cette question, nous avons conduit une analyse de données technico-économiques sur 19 élevages bovins laitiers, allaitants et mixtes, situés dans le département de l’Aveyron, et suivis sur 4 années consécutives au minimum sur la période 2008-2013. L’analyse statistique longitudinale de l’ensemble de ces données a visé à évaluer : (i) l’évolution de deux types de performances des élevages, à savoir la production autonome et l’efficience économique en lien avec la variabilité météorologique et économique, et (ii) les relations entre cette évolution, les configurations initiales des élevages et les modifications des pratiques des éleveurs en matière de gestion des surfaces et du troupeau. Les résultats montrent que les différences de vulnérabilité entre élevages s’expliquent davantage par leur configuration initiale et le niveau de performances associé que par les ajustements techniques mis en œuvre ponctuellement. Il ressort qu’il n’y a pas un seul mais des types d’élevage présentant une moindre vulnérabilité. Ces types ont en commun une cohérence globale en termes de propriétés visées (efficience, résistance, adaptabilité…) et de techniques mises en œuvre (chargement, consommation d’intrants...). Pour les acteurs du développement et les éleveurs, ces résultats soulignent la nécessité de bien dimensionner les projets d’installation des éleveurs et d’inscrire les transitions techniques dans une cohérence sur le long terme.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière