Tous les textes des 3R

Systèmes

Alimentation | Autre filière/espèce | Ruminants (général) | Systèmes d’élevage

Evaluation du potentiel de production de protéines végétales du Grand Ouest et perspectives d’amélioration de l’autonomie protéique des territoires

CAZAUBON X. (1), GODINOT O. (1)

(1) INRA, Agrocampus Ouest, UMR 1069 Sol, Agro et hydrosystèmes, Spatialisation, F-35000 Rennes, France

INTRODUCTION

Le Grand Ouest (Bretagne, Basse Normandie, Pays de la Loire) représente 18,5% de la Surface Agricole Utile française mais concentre 33% du cheptel bovin, 72% du cheptel porcin et 57% du cheptel de volailles national (Agreste, 2016). L’alimentation représente le premier poste de dépenses en élevage. La forte fluctuation du prix des matières premières et les diverses crises que traversent actuellement l’agriculture française et européenne obligent les éleveurs à maîtriser leur coût alimentaire. L’amélioration de l’autonomie alimentaire, et en particulier de l’autonomie protéique, est donc primordiale dans le but de réduire la dépendance des agriculteurs à ces marchés extérieurs très fluctuants et de réduire leurs charges. En 2014, l’autonomie protéique globale des élevages bovins français était de 77%, mais uniquement de 18% si l’on s’intéresse à l’autonomie protéique en concentrés (Rouillé et al.,2014). L’objectif de ce travail est d’évaluer le potentiel de production de protéines végétales du Grand Ouest afin de proposer des scénarii d’amélioration de l’autonomie protéique.

Alimentation | Autre filière/espèce | Ruminants (général) | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière